FRANCE — MAGHREB DES FILMS REND HOMMAGE A JILANI SAADI

 2018-11-27 07:34:19

Le weekend du 30 novembre au 2 décembre, Maghreb des films rend un hommage au cinéaste tunisien Jilani Saadi.


Cet hommage aura lieu au cinéma Saint-André des Arts (30, rue Saint-André des Arts, 75006 Paris), en présence du réalisateur.

Voici le programme :

 

 

 

 

 

Vendredi 30 novembre à 19h30

 WINOU BABA (Tunisie/90’)


Halim, passionné par la musique du chanteur égyptien Abdel Hamil Hafez, mène une vie tranquille aux côtés de sa mère à Bizerte, en Tunisie. Son quotidien se résume à son travail, des jeux avec les enfants du quartier, des flâneries avec les marginaux de sa ville, et son recueil intime sur la tombe de son père.
Halim est heureux quand il apprend qu’il va se marier à la jeune et jolie Ons, mais le jour de la noce, Ons manque à l’appel.

 

Fiche technique ici

 

 

 

 

 

Vendredi 30 novembre à 21h30

 BIDOUN 1 & 2 (Tunisie/20’ - Tunisie/83’)

Les deux premiers « Bidoun », se passent chez Saadi, à Bizerte. Le premier se déroule lors du ramadan de 2012, alors que le deuxième a lieu  en 2013, année où la Tunisie cherche à définir sa nouvelle Constitution.
Dans «Bidoun», Saadi se fait expérimentateur de la GoPro.

Tandis que «Bidoun 2», propose le récit fictionnel de deux personnages qui vont finir par être porteurs du même étrange fardeau.


Samedi 1° décembre à 19h15

DANS LA PEAU (Tunisie/105’)

La tournée d’Ali, chanteur, et de Shiraz, danseuse, traverse la Tunisie, et ouvre la voie à leur amour interdit. Leur relation doit rester secrète, Ali est marié et père d’un enfant, il trompe sa femme restée à Tunis.
Le couple illégitime est tiraillé de tous les côtés. « Dans la peau » est un film sensuel, autour des questions de désir et d’amour, dans une société présentée comme une entrave à ceux-ci.

Samedi 1° décembre à 21h30

 BIDOUN 3 (Tunisie/83’)

Comme Bidoun 2, ce troisième volet fait se rencontrer deux personnages, dont rien ne présageait le rapprochement.
Momo est un homme d’âge mûr qui peine à accepter le décès de sa mère, il tente de mettre fin à ses jours, mais échoue et erre sur l’autoroute. C’est sur cette autoroute que Djouha se fait larguer par son petit ami, et c’est alors que nos deux personnages se croisent, puis se rapprochent le temps d’une nuit, et partent ensuite en quête de vengeance envers le petit-ami de Djouha.

 

 

 

 

 

Dimanche 2 décembre à 15h00

 KHORMA (Tunisie/80’)

Nommé malgré lui «Khorma» («bêtise» en arabe), il est orphelin, gardé et instruit par un vieillard sourd, responsable des métiers de la mort.
Un jour, son maître commet l’erreur de confondre mort et mariage à propos d’une fille qui meurt trois jours après. On l'accuse d'être responsable de cette tragédie, de porter malheur et il est destitué de ses fonctions. Khorma est désigné par les citoyens pour le remplacer.

Fiche technique ici

 

 

 

 

 

Dimanche 2 décembre à 16h45

 LA TENDRESSE DU LOUP (Tunisie/86’)

Stoufa cherche à neutraliser la colère et la tristesse que lui procure son père; pour cela, il part rejoindre ses amis pour boire avec eux dans la rue.

Il erre en leur compagnie, et aperçoit Saloua, une de ses voisines, escort-girl à ses heures perdues, qui attend un taxi. Ses amis l’agressent et la violent.
Stoufa prend sa défense,  en vain.

 

Jilani Saadi, né en 1962 à Bizerte, en Tunisie, a fait des études de cinéma à Paris VIII. 
Son premier long-métrage «Khorma» (2002), a porté un renouveau au cinéma tunisien des années 2000, affranchi du style de la fiction à vocation réaliste, en empruntant au genre de la fable. Avec «Tendresse du loup» (2006) et «Winou baba» (2012) il confirme son audace avec des thèmes et des personnages peu étudiés. Avec «Bidoun» (2012), puis «Bidoun 2» (2014) et enfin «Bidoun 3» (2017), Jilani Saadi s’affirme comme un cinéaste très contemporain, utilisant des technologies comme la caméra Gopro, révélant des acteurs non professionnels, mais aussi en intégrant dans ses films une dimension politique, un examen à la fois lucide et décalé de la société tunisienne.


Fiche technique ici


Vous pouvez réservez dès maintenant vos places par téléphone au :

01 43 26 48 18 / 01 43 54 56 80