FRANCE — BENZINE ET WELDI AU 7° FESTIVAL DU FILM FRANCO-ARABE DE NOISY-LE-SEC 2018

Sample Image

2018-10-08 21:45:10

 

Communiqué — La 7ème édition du Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec se tiendra du 9 au 20 novembre dans le mythique cinéma Le Trianon, à Romainville (93).


La talentueuse Saphia Azzeddine, romancière franco-marocaine, également scénariste et réalisatrice, est la marraine de cette édition.

Elle accompagne le cinéaste Costa-Gavras, parrain d’honneur du FFFA, dans son rôle d’ambassadeur du festival auprès des médias et des festivaliers.


Sample Image7 ans, l'âge de raison ? Ce n’est évidement pas ce que l'on attend d'une manifestation culturelle, mais il est important aujourd'hui de saluer le chemin parcouru durant ces sept années : le festival du film francoarabe de Noisy-le-Sec a su, avec enthousiasme, générosité et curiosité, devenir une des manifestations référentes en Ile-de-France dans le domaine du cinéma des pays arabes.


Sample ImageEnthousiasme, car c’est une joie de partir à la recherche de ces films qui nous font vibrer, réfléchir, ressentir et aimer… Pour sa 7ème édition, le Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec présente une trentaine de films, fictions et documentaires en avant-premières ou en sorties récentes, qui, loin des préjugés et des visions médiatiques stéréotypées, rendent compte de la multiplicité de points de vues des réalisateurs sur le monde arabe.


Générosité, car avec plus de 40 projections sur 12 jours et de nombreux rendez-vous avec des invités et personnalités du cinéma l’envie du festival de partager des moments inoubliables de rencontres et d’échanges reste intacte.
Curiosité, car le FFFA est un voyage à la découverte de paysages cinématographiques allant de la France à la péninsule Arabique, en passant par le Maghreb, la vallée du Nil et le Croissant fertile, à travers des films qui se parlent, se répondent, nous parlent de mondes si éloignés… si proches, et se font l’échos du monde actuel.

Sample ImageFilms présentés lors de la 7ème édition du FFFA du 9 au 20 novembre 2018

 

  • Benzine de Sarra Abidi (Tunisie, Fiction, 2018) INEDIT
  • The Reports On Sarah And Saleem de Muayad Alayan (Palestine, Fiction, 2018) - Avant-Première
  • Demi-soeurs de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne (France, Fiction, 2018)
  • Sofia, de Meryem Benm’Barek (France/Qatar, Fiction, 2018) - Prix du scénario, Un Certain Regard, Cannes 2018
  • Mon cher enfant de Mohamed Ben Attia (Tunisie, Fiction, 2018) - Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2018
  • Volubilis, de Faouzi Bensaïdi (Maroc/France, Fiction, 2017)
  • Rester vivants de Pauline Beugnies (Belgique, Doc, 2017) - Lauréat du prix SCAM 2017 - INEDIT
  • Le Flic de Belleville de Rachid Bouchareb (France, Fiction, 2018)
  • La Bandes des Français de Amélie Bonnin et Aurélie Charon (France, Doc, 2018) - INEDIT
  • Jusqu’à la fin des temps, de Yasmine Chouikh (Algérie, Fiction, 2018) - INEDIT
  • Des figues en avril, de Nadir Dendoune (France, Doc, 2018)
  • Tazzeka de Jean-Philippe Gaud (France/Maroc, Fiction, 2017)
  • Reinette l'Oranaise, le port des amours de Jacqueline Gozland (France, Doc, 2018)
  • Mon histoire n’est pas encore écrite de Jacqueline Gozland (France, Doc, 2017)
  • Retour à Bollène, de Saïd Hamich (France/Maroc, Fiction, 2017)
  • Bagdad station (The Journey) de Mohamed Jabanah al Daradji (Irak/Qatar/France/Pays-Bas/Royaume-Uni, Fiction, 2017) - Avant-Première et Grand Prix Festival des cinémas arabes à l’IMA.
  • Mon tissu préféré de Jaya Jiji (Français, Allemand, Turc, Fiction, 2018) - Un Certain Regard, Cannes 2018
  • Capharnaüm, de Nadine Labaki (Liban/France, Fiction, 2018) - Prix du jury à Cannes
  • Shéhérazade de Jean-Bernard Martin (France, Fiction, 2018) - Semaine de la Critique, Cannes 2018
  • Samouni Road, de Stefano Savona (Italie/France, Doc, 2018) - OEil d’or du meilleur documentaire, Cannes 2018
  • 17, de Widad Shafakoj (Jordanie, Doc, 2016) - INEDIT
  • Yomeddine, de AB Shawky (Égypte, Doc / Animation, 2018) - Sélection officielle, Cannes 2018, Avant-première.


Sont également proposés :

 

  • Un hommage à Youssef Chahine en deux films : «Le Sixième jour» (1986), «Le Destin» (1997)
  • Un film jeune public «Le Voleur de Bagdad» de Michael Powel et Ludwig Berger (GB, Fiction, 1940).


Le FFFA c’est aussi des  courts métrages dont un  concours ouvert aux jeunes réalisateurs, organisé conjointement avec le FFFA d’Amman, permettant aux lauréats d’aller présenter leur film lors du prochain festival en Jordanie.

 

Crédit photo S.Azzedine ©F.Mantovani