FRANCE — FOCUS TUNISIE – FESTIVAL FREDD

 2017-04-04 09:04:01

 

Une soirée Focus Tunisie sera organisée mercredi 5 avril au cinéma "Le Cratère", à Toulouse, dans le cadre du festival FREDD.

Cette soirée est organisée en partenariat avec le festival "Les Récits de la Mer", les "Caravanes Documentaires", l'association "Osiris", ainsi que le festival "Écofilms".


Séance 1 – techniques de pêche traditionnelles (85 mn)

 

  • H’LIG de Salah JDAY, 26 mn, 2017, documentaire
Synopsis : H’lig vient du dialecte tunisien «Helga», qui veut dire cercle. Cette technique de pêche traditionnelle unique dans son genre, mais en voie d'extinction aujourd’hui, est une spécialité du village de Tebelbou – Gabès dans le sud tunisien. En plus de l’effort physique qu’elle demande, elle rapporte très peu de poissons et se voit menacée par la concurrence et le vandalisme des grands chalutiers.

  •  Ô CAPITAINE DES MERS de Hichem BEN AMMAR, 44 mn, 2002, documentaire

Synopsis : À travers des portraits de pêcheurs de différentes générations, le film évoque le passé et le devenir. C’est une forme ancestrale de pêche au thon dite «à la madrague», au large de Sidi Daoud, pointe du Cap Bon, en Tunisie. Autrefois pratiquée par les espagnols, les italiens et les portugais, elle a été progressivement reprise en main par les marins tunisiens qui ont continué à employer les mêmes techniques, ainsi qu’une terminologie d’origine espagnole.
Pêche sanglante nécessitant plusieurs dizaines d’hommes, la "matanza" est une transe collective où les pêcheurs sont à la fois bourreaux et victimes.

 

 

 

 

 

 

 

  •  MATANZA de Hassen DALDOUL, 15 mn, 1970, documentaire

Synopsis : Chaque année, à Sidi Daoud, se déroule un spectacle unique qui a opposé l’homme à certains animaux afin de les domestiquer, ou, comme c’est le cas ici, pour se nourrir. Matanza vient de l’espagnol et signifie tuerie. C’est le spectacle surprenant du sang qui rougit la mer.

Séance 2 –  Préjudices à la nature (49 mn)

FESTIVAL DES RÉCITS DE LA MER / Haouaria 2016
CINÉMA ET DÉVELOPPEMENT DURABLE
Production de l’atelier Initiation à l’Audiovisuel
Encadré par Ons KAMOUN & Mohamed BOUHJAR

 

 

 

 

 

  •  L’ÉOLIENNE de Charfeddine FERJANI & Fatma AOUANI, 7min, 2016, documentaire,

Synopsis : L’«énergie renouvelable» est un terme abstrait dans l’imaginaire des habitants de Haouaria, là où des éoliennes sont plantées depuis des années. Ali, agriculteur, s’acharne à cultiver une terre capricieuse, et, à l’ombre de l’éolienne, il s’obstine chaque jour à saisir le sens de l’expression «développement durable».

 

 

  • WZAFF ETONNARA de Mohamed Ali CHOUAIB & Abir YEJJER, 5min, 2016, documentaire,

Synopsis : La mer de Haouaria est riche en variétés de poissons mais souffre d’une pêche excessive, destructrice de la ressource et menaçant la sécurité alimentaire et la survie des pêcheurs de la région. Le souk foisonne de belles prises, mais pour combien de temps encore ?

 

 

 

  •  AU CREUX DE LA VAGUE (الخنقه) de Salah JDAY, 23 mn, 2014, documentaire
Synopsis : Le film traite des résultats catastrophiques causés par les rejets du Groupe Chimique Tunisien et par la pêche illégale dans le golfe de Gabès.















  •  GLANEUSES (قفّاله) de Charfeddine FERJANI & Sana BEN ZAGHDANE, 13 min, 2016, documentaire
Synopsis : Les femmes de Zarat sont des «glaneuses» de clovisses depuis leur naissance. Malgré la dureté de ce métier, il est leur seul moyen de survie. Suite à la catastrophe naturelle, causée par le déversement des eaux usées non traitées de la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux dans la mer, la production de clovisses, contaminée, est jugée toxique. La décision de fermer le domaine G3 menace le travail d'Aida et de toutes les autres femmes.