SUISSE — LE FIFOG 2017 CELEBRE LE VIVRE ENSEMBLE
 2017-03-30 11:14:41

 

«Le dialogue véritable suppose la reconnaissance de l'autre, à la fois dans son identité et dans son altérité !»
Proverbe africain.

La 12ème édition du Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG) ouvre ses portes le 1ᵉʳ Avril 2017, avec la projection du film «Chaâba, du bled au bidonville» de Wahid Chaïb et Laurent Benitah, précédé par «Make Art, Not War» de Yannis Ben Jelloun. Ces projections se feront en présence d'Azouz Begag, Président d'honneur du FIFOG 2017, et des réalisateurs.

Durant ce grand week-end documentaire, plusieurs films abordant des sujets tels que le Daesh, la Syrie, les droits de l'enfant et du vivre ensemble, seront projetés en présence de leurs réalisateurs. Parmi ces films figure «Fabrication d'un monstre» de Paul Moreira, une production de Premières Lignes, avec la participation de Canal Plus, qui sera projeté en avant-première mondiale.

100 films et 80 invités au programme

Cette nouvelle cuvée se veut le réceptacle d’une centaine de créations valorisant le dialogue et le vivre ensemble. A travers des fictions et des documentaires, les réalisateurs rivalisent d’ingéniosité. Une image poétique, une scène romantique, un éclairage prosaïque ou une réflexion philosophique sont autant d’invitations à s’ouvrir à l’Autre et dépasser les préjugés. Ces sollicitations prennent tout leur sens en ces temps dramatiques de part le monde. Ces bijoux cinématographiques imposent l’espoir et rejettent l’obscurantisme.

Place aux femmes et aux jeunes

Soutenue par la ville de Genève, placée sous le patronage de la Commission suisse pour l’UNESCO, et présidée honorifiquement par le célèbre écrivain, chercheur et sociologue Azouz Begag, cette nouvelle édition privilégie les cinéastes avant-gardistes aux regards sans concession, une attention particulière étant portée aux regards des jeunes et des femmes. Au programme figurent des projections de films, des débats, des expositions artistiques, des scolaires et des ateliers de formation audiovisuelle.

Le FIFOG lance le débat sur les sujets d'actualité

Pour apaiser les esprits surchauffés ou apeurés, le FIFOG lance une réflexion sur des sujets d’actualité aussi brûlante que préoccupante qui met à rude épreuve le vivre ensemble. Le conflit syrien, les réfugiés, l’intégration et le djihadisme sont au cœur du grand week-end documentaire qui a lieu du 1° au 2 avril à Fonction : Cinéma. Il se poursuit dans les cinémas du Grütli, notamment avec un grand débat «Le Djihadisme pour les nuls» avec l’anthropologue et experte en déradicalisation Dounia Bouzar. A cette occasion, 4 courts-métrages, suivis par "Le Ciel attendra" de Marie-Castille Mention-Schaar, seront diffusés en présence de Dounia Bouzar.

Plusieurs prix à gagner

Après une suspension d’une année, la compétition des documentaires est de retour. Elle jouit du soutien de TV5 Monde qui dotera le premier prix d'une caméra professionnelle. De plus, 2 FIFOG d'Or et d'Argent seront remis aux meilleures fictions longues et courtes. Il est aussi prévu un FIFOG de la critique dans la catégorie des longs-métrages. Enfin, il y aura en lice 8 films pour le prix du meilleur film dans la compétition suisse, et 17 films dans la compétition scolaire (3 écoles : ECG Henry-Dunand, CO. Budé et CO Montbrillant).

 Youssef Chahine, Paul Riniker et Samy Naceri à l’honneur

Le Festival propose plusieurs hommages: au prodigieux Youssef Chahine, à travers 3 de ses films ayant rejoint le patrimoine du cinéma mondial; à Samy Naceri, puissant acteur dont le riche et prolifique travail plaide pour le vivre ensemble, qui assistera à la projection du film «La Mentale» de Manuel Boursinhac et "Bab El Web" de Merzak Allouache; à Paul Riniker, à travers la projection, en sa présence, de son film «Le Petit Paradis».

L’extension vers les communes

Cette année marque la concrétisation de la volonté du FIFOG de se déployer au sein des communes genevoises. Plusieurs d’entres elles soutiennent les activités du FIFOG. L’intérêt de cette ouverture réside dans la volonté de faire profiter les citoyens des diverses communes de l’exceptionnelle récolte cinématographique que propose le FIFOG et de permettre aux migrants de différents foyers de profiter de la riche offre culturelle du canton de Genève.

BANDE-ANNONCE DU FIFOG 2017