Ecrans de Tunisie N°6 diponible…
Le cinéma local, une nouvelle allure

 Le sixième numéro du mensuel du cinéma et de l'audiovisuel Ecrans de Tunisie de ce mois fait la part belle au souffle innovateur de certaines productions cinématographiques tunisiennes dont Les secrets (Dawaha) de Raja Amari.

En effet, dans une interview avec cette dernière, on apprend que le scénario échappe, en quelque sorte, à cet ancrage social et culturel, ouvrant ainsi d'autres horizons relevant du pur psychique. La revue s'intéresse au parcours de cette cinéaste, ainsi qu'à celui de la brillante actrice Hafsia Harzi. De même qu'elle revient sur la thématique de la dernière production de Hichem Ben Ammar Un conte de faits. Un film relevant du rôle déterminant de la passion dans l'élévation de l'âme aux grandes choses, tout en tenant compte des rites et des spécificités de la société tunisienne.

«Un succès bien mérité», dit-on à propos de Casanegra de Noureddine Lakhmari. Le film a eu le prix du public aux dernières JCE, mais continue également à faire parler de lui et semble tant attendu par le public tunisien.

Afin de revenir avec plus de détails sur cette splendide aventure cinématographique marocaine, la revue livre un long entretien avec son réalisateur où il évoque son itinéraire et aborde les principes et les différentes étapes ayant régi la mise en scène.

Le magazine aborde pareillement le nouveau long-métrage du tunisien Chawki Mejri Le royaume des fourmis, soulignant qu'il est question dans cette importante mise en scène d'une nouvelle vision cinématographique de la cause palestinienne.

Notons du reste, qu'un flottement nostalgique entre des figures de proue de la danse, de la littérature et du cinéma arabes et occidentales confère à ce numéro un ton d'autant plus allégé qu'incitatif à une lecture regorgeant du pur plaisir.

Source : La Presse (Tunis)