Rejoignez-nous !

Propulsé par HelloAsso

Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

KESWA, LE FIL PERDU
Titre original: Keswa - El Khayt Eddayââ
Catégories Long métrage
Année: 1997
Pays d'origine: Tunisie
Durée: 100 minutes
Direction: Kalthoum BORNAZ
Casting:
Rim TOURKI (Nozha), Mouna NOUREDDINE (La mère), Lofti DZIRI, Lofti ACHOUR (Lotfi), Ali MOSBAH, Ahmed EL-HAFIANE, Zine MOUGOU…
Notules/anecdotes Scénario et montage : Kelthoum BORNAZ Dialogues : Taoufik JEBALI, Image : Ahmed BENNYS, Son : Faouzi THABET, Musique : Anouar BRAHEM, Décors : Claude BENNYS,
Jaquettes [Veuillez vous connecter pour télécharger la jaquette]
 
Synopsis:
Nozha, jeune tunisienne de 27 ans, quitte son pays, fuyant un destin tracé par les traditions et les vœux familiaux. Elle se brouille avec sa famille car elle s'est mariée contre leur gré. Quelques années après, divorcée, elle revient au pays avec un sentiment d'échec et de désarroi. Mais elle affronte ce retour avec une nouvelle maturité, avide de vérité et un regard nouveau sur ce qu'elle a rejeté. L'heure est à la joie des retrouvailles. Pour sceller la réconciliation avec sa famille, elle accepte de revêtir à l'occasion de la noce de son frère, la très lourde « keswa » brodée de fils d'argent. Un incident cocasse oblige Nozha à chercher cette noce à travers Tunis, ses fêtes et sa magie. Prisonnière de ce qu'elle avait rejeté par le passé, représenté par la lourde keswa qu'elle porte, elle vit une nuit d'errance balisée par des rencontres fortes, et renoue avec ce qu'elle avait enfoui au fond d'elle même. A présent divorcée, Nozha revient au pays avec un sentiment d'échec et de désarroi profonds. Mais s'est avec une nouvelle maturité avide de vérité et un regard nouveau sur ce qu'elle avait renié que Nozha affronte ce retour. L'heure est à la joie des retrouvailles et de la réconciliation, et pour faire plaisir à sa mère, elle accepte de revêtir la lourde keswa traditionnelle brodée de fil d'argent, pour la noce de son frère qui a lieu le soir même. Mais, un incident cocasse mènera Nozha à chercher cette noce à travers Tunis, ses fêtes et sa magie. Prisonnière de ce qu'elle avait rejeté par le passé, elle vit une nuit d'errance marquée de rencontres fortes et renoue avec ce qu'elle avait enfoui au fond d'elle-même. Le serwal de sa keswa s'accroche à des épines et petit à petit, le fil d'argent brodé commence à ce défaire. L'accroc s'élargit tandis que Nozha sent le poids de la keswa diminuer. Toute vêtue de nuit et de lumière, Nozha retrouvera-t-elle, dans l'accroc fait à la tradition, son fil perdu?
Vote:
5.75/10 ( 4 Votes )
Clics: 6492
Bande annonce: 0 Critiques: 0 Commentaires: 1
Écrire un commentaire pour ce film Écrire un commentaire pour ce film
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous enregistrer...
A aller voir au cinéma A aller voir au cinéma...
À PEINE J’OUVRE LES YEUX À PEINE J’OUVRE LES YEUX
Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière. Elle chante au sein d’un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits. À travers l’histoire de Farah, jeune musicienne avide de liberté et de musique, Leyla Bouzid revient sur la fin des années Ben Ali, moment charn...
NARCISSE NARCISSE
Hind, est très liée à son frère cadet Mehdi, chanteur homosexuel qui se fait assassiné par un homophobe. Hind réévalue son vécu et celui de Mehdi et réalise que ce dernier s’était affranchi des fardeaux du ressentiment et de la souffrance pour pouvoir vivre et qu’elle-même se doit de rompre le cercle vicieux....
LA MER AUSSI AIME LE BLUES LA MER AUSSI AIME LE BLUES
Une jeune femme rencontre un jeune pêcheur sur une belle plage déserte. Ils parlent de la nature et de la mer. Alors qu’elle exprime son rêve de «se fondre entièrement dans la nature comme un poisson dans l’eau», il affirme sa liberté et son indépendance à travers une vie simple et autosuffisante au bord de la mer... Ils s'amusent dans l'eau et finissent par faire l'amour. Citation extraite du film : «Je l’ai aimé spontanément sans connaitre son nom, ni son identité. Nous avons fait l’amour...

Autres films Au hasard...
Copyright © 2006-2007 Jmovies.eu - Powered by Luscarpa


 

Powered by  MyPagerank.Net