Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 524
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 90
Jaquettes: 0
Entretien avec Karima Wesleti, présentatrice d'une émission à la radio tunisienne Version imprimable Suggérer par mail
http://www.magharebia.com/cocoon/awi/images/2008/12/03/081203Featur3-Photo.jpgAprès avoir obtenu le premier prix pour son émission de radio "Ahlu Al Fan", Wesleti nous a parlé de ses sentiments et de ses ambitions.

A l'occasion du Festival des Médias Arabes du Caire, qui s'est tenu dans la capitale égyptienne le 15 novembre, l'animatrice de radio tunisienne Karima Wesleti a été récompensée par le prix de la meilleure émission radio de variétés. Malgré une forte concurrence, la Tunisie a remporté ce prix pour la première fois. La Tunisie a également décroché les prix de la meilleure série et du meilleur acteur. Wesleti a récemment parlé à Magharebia de son succès et de l'état de l'industrie du divertissement en Tunisie.

 

Pouvez-vous nous parler de l'importance de ce prix ?

Wesleti: Le prix de la meilleure émission de variétés est considéré comme une distinction importante pour la radio nationale, qui n'avait jusqu'à présent décroché que les prix de la meilleure série et des programmes pour enfants, et des programmes spéciaux. Je crois que c'est la première fois que la radio nationale remporte un prix dans le domaine de la variété radiophonique. Par ailleurs, ce prix est également important parce que nos frères égyptiens ont toujours participé à cette compétition avec leurs grosses émissions de radio, car ils possèdent de très nombreuses stations de radio et un très grand nombre d'émissions de variétés. Ce concours a été plus qu'acharné. Plus de vingt-cinq émissions de radio de l'ensemble du monde arabe étaient en compétition.

 

Pouvez-vous parler aux lecteurs de Magharebia de votre émission, quand elle a été lancée et pourquoi elle connaît un tel succès ?

Wesleti: Cette émission s'appelle "Ahlu Al Fan" (les gens de l'art.) C'est une émission de quatre heures. Mais du fait des conditions du concours, nous étions limités à un segment d'une heure seulement. Elle est diffusée les samedis soirs sur la radio nationale tunisienne. Elle traite essentiellement des activités artistiques dans le monde arabe et en Tunisie. Jusqu'à présent, nous avons accueilli une importante troupe de théâtre, des stars du cinéma et de la musique. Je crois que le secret à l'origine du succès de cette émission tient à la sincérité et à l'amour avec lesquels l'équipe travaille et que nous avons réussi à transmettre à nos auditeurs partout dans le monde. J'aimerais attirer votre attention sur ce point ; nous avons des auditeurs dans plusieurs pays, et ils interagissent avec l'émission chaque samedi via lnternet.

 

Les Tunisiens semblent connaître de nombreux succès cette année. Quel est le secret d'un tel succès ?

Wesleti: La radio nationale tunisienne a remporté le premier prix de la variété ; Tunis 21 a remporté celui des séries à caractère social ; Kabil Al Sayari a également décroché le prix du meilleur jeune acteur. Ce qu'il convient de noter cette année, selon ce que nous pouvons lire dans la presse égyptienne à l'issue de ce festival, c'est que les membres du jury ont fait preuve d'une parfaite neutralité. Nous prouvons une fois de plus que la qualité doit s'imposer d'elle-même, quelle que soit la rudesse de la compétition.

 

Comment vos fans ont-ils réagi à cette nouvelle ?

Wesleti: Leur réaction a été magnifique, et j'ai le sentiment que mes treize années d'efforts et de travail n'auront pas été en vain. J'ai également le sentiment de porter désormais une lourde responsabilité vis-à-vis de mon public.

 

Parlez-nous de vos projets et espoirs de carrière.

Wesleti: J'ai de nombreux rêves et aspirations. J'ai l'impression d'être maintenant à la croisée des chemins, mais un sentiment intérieur me confirme que je réussirai à choisir la bonne voie. J'étudie actuellement le théâtre avec le professeur Taoufik Al Jebali, et je pense que ce sera une étape importante dans ma vie. Je m'efforcerai toujours de répondre aux attentes de mes auditeurs.

 

Ce contenu a été réalisé sous requête de Magharebia.com

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net