Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 524
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 52
Jaquettes: 0
Hamadi BOUABID Version imprimable Suggérer par mail
http://www.lexpression.com.tn/upload/Hamadi-Bouabid25-11-2008.jpgQuinze minutes pour convaincre *

La première biennale internationale des films d'école qui se déroulera du 19 au 22 novembre, à l'initiative de l'ESAC, vient enrichir la scène cinématographique tunisienne par un autre rendez-vous culturel.  Les seuls stars de ce festival à caractère académique sont des étudiants d'aujourd'hui qui seront les créateurs de demain. La Tunisie y sera présente par 6 films de quatre écoles nationales sur un total de 36 films sélectionnés. M.Hammadi Bouabid, professeur et directeur de l’Ecole Supérieure de l’Audiovisuel et du Cinéma en dit plus sur cette première édition.

Quant est-ce que l’idée de la Biennale a pris forme ?


L’idée de la Biennale est née il y a juste deux ans, lors de la clôture du Colloque International que l’Ecole Supérieure de l’Audiovisuel et du Cinéma à Gammarth, a organisé autour du thème «Les enjeux de l’écriture cinématographique et audiovisuelle et les défis de la culture numérique» -Hôtel Sidi Boussaid à Sidi Dhrif : les 20-21 et 22 avril 2006.

Nous avions émis le vœu d’organiser en 2008, une rencontre internationale où l’on peut réunir en l’espace de quelques jours les étudiants des écoles de cinéma et de l’audiovisuel de par le monde.

La première finalité d’une telle biennale internationale est de permettre à nos étudiants de découvrir les expériences des autres écoles de cinéma et d’audiovisuel, aussi bien dans le monde arabe qu’en Europe.

Aussi, nous l’avons conçu comme un espace d’échange et de dialogue entre les deux rives de la méditerranée. C’est une occasion pour nous de montrer le niveau de nos produits et de l’excellence de notre formation à laquelle, en plus des universitaires, beaucoup de professionnels des métiers de l’image, du son prennent part, tels que Mr Hachemi Joulek –Ingénieur de son-, Mr Ridha Béhi –Réalisateur-, Mr Hichem Rostom –Acteur et dramaturge-, Mme Kahna Attia –Monteuse-, Mr Ahmed Bennys –Directeur de la photographie-…


Qui organise et qui sont les participants ?


Organisée exclusivement par l’ESAC, sous l’égide du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie, et de l’Université du 7 Novembre à Carthage ; la 1ère Biennale Internationale de Films d’Ecole réunit, du 19 au 22 novembre 2008, les étudiants et responsables de 16 écoles appartenant à 11 pays : Tunisie, Allemagne, Belgique, Egypte, Espagne, France, Liban, Maroc, Portugal, République Tchèque et Suisse.

Quels sont les objectifs assignés à cette manifestation ?


Cette biennale va nous permettre, d’abord de faire connaître le niveau de formation dans les domaines les plus variés de l’audiovisuel et du cinéma dans notre Ecole, aussi bien aux professionnels tunisiens qu’aux responsables des écoles de cinéma dans le monde arabe et en Europe ; d’autre part, cette biennale serait, je l’espère, l’occasion rêvée pour nos étudiants, d’être confrontés aux expériences les plus éclectiques des écoles étrangères.

La biennale se veut aussi être cette espèce d’Agora, ouverte aux professionnels, dont le renouveau doit passer inéluctablement par l’innovation et la recherche de l’originalité.
 
*Quinze minutes est la durée maximale autorisée pour les films en compétition.



Espace de confrontation et d’information sur les expériences les plus variées dans le domaine du «faire filmique», La Biennale Internationale des Films d’Ecole, comporte une compétition officielle, dotée de plusieurs prix et mentions, qu’un jury international composé de professionnels du cinéma, de la TV et d’universitaires de renom, décerne aux meilleurs films d’école.

Les dates de la Biennale ont été choisies délibérément pour coïncider avec deux célébrations importantes à savoir le 21ème anniversaire du 7 Novembre et le cinquantenaire de l’Université Tunisienne.

Abdelkrim Gabous                 
 
Source : L'expression           
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net