Advertisement

Recherche

Votre publicité ici

Sortie en salle

Le 29 octobre 2014

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Nos partenaires

 

 

 

----------------------------------

 

----------------------------------

----------------------------------
------------------------------
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 
 
 
 
 
  
     

 

 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage
CINÉMA EN TUNISIE Version imprimable Suggérer par mail
Image
Titre : Cinéma en Tunisie
Sous-titre : Kaléidoscope de la saison 2007 – 2008
 
Auteur : ismaël
Format : 15,5cm x 21cm
Pages : 180
Editeur : Arts Distribution
Prix : 10 dinars
 
En vente dans les librairies Al Kitab, Clairefontaine, Mille Feuilles, Ars Libris, Fahrenheit 451, etc., et dans la salle du CinémAfricArt.
 Présentation :

En ce début de 21ème siècle, qu’est-ce que le cinéma en Tunisie ? Qu’est-il dans ce pays, en tant qu’activité socioculturelle, que secteur économique et industriel, qu’expression artistique, qu’enjeu politique… ?
Ce livre est une esquisse de réponse à ces questions à travers le prisme de la saison 2007 – 2008. Saison qui sera le centre d’intérêt et le sujet d’étude principal, mais qui ne sera pas détachée d’une histoire passée à laquelle elle appartient inexorablement d’une part ; et à partir de laquelle on pourrait éventuellement mettre la première pierre d’une régénérescence d’autre part.
Ce livre se rêve en «documentaire écrit», d’une subjectivité objectivée, à la fois personnel et ouvert, passionné et distancé, esthétique et polémique.


Extrait :

...Alors que le cinéma est par essence du vrai-semblant, le cinéma en Tunisie aujourd’hui est construit sur un faux-semblant. Il est encore vécu sur le mode d’une ancienne promesse déçue depuis plusieurs années déjà. La déception et la désillusion sont refoulées, le présent est nié. Le cinéma se vit dans le passé...
La promesse a été celle de la décennie euphorique entre 1986 et 1996. Grisée par les succès et les réussites, l’erreur a été celle de considérer cette période comme un aboutissement alors qu’elle n’a été qu’une probabilité, sans suite. Une grande partie des films de l’époque ont inconsciemment été porteurs, peut-être annonciateurs, de ce qui se produira par la suite : une fascination morbide pour le passé. Aujourd’hui, cette fascination s’est transformée en faux-semblant, et elle ne travaille plus intrinsèquement les films, elle s’est diffusée depuis l’écran, a contaminé le milieu en entier et est constitutive des mécanismes qui régissent, font et perçoivent le cinéma...


L’auteur :

Ancien étudiant en Cinéma et en Lettres Françaises et ancien membre du Comité de Rédaction de la revue Dixit de poésie contemporaine (Toulouse) ainsi que de la Fédération Tunisienne des Cinéastes Amateurs. Il a cofondé et anime actuellement le club de cinéma Cinéfils El Hamra. Il est par ailleurs membre de l’Association Tunisienne pour la Promotion de la Critique Cinématographique et rédacteur de la revue Cinécrits.

CINEMA EN TUNISIE est son premier ouvrage.
 
Plan :
 
Voir un film pour moi c’est vivre
 
I - Stupeur et tremblements
 
            1. Petit historique du cinéma en Tunisie
                        a) Un cinéma sous l’occupation
                        b) Un cinéma sous l’indépendance
                        c) Un cinéma probable
 
            2. Millenium Mambo
                        a) Un cinéma stupéfait
                        b) Tremblements documentaires
 
            3. Tremblement fictionnels
                        a) 10 courts, dix regards
                        b) Une certaine tendance des films tunisiens : le populisme
 
            4. Un cinéma…
a) … faussement paradoxal
b) … vraiment paranoïaque
 
II – Structures
 
            1. Pour un Centre Tunisien du Cinéma & une Cinémathèque Nationale
 
            2. Structures existantes
                        a) La F.T.C.A. comme exemple
 
            3. Cinéfils
                        a) Une filmobiographie
                        b) Bilan
                        c) Comparatif intentions / résultats
                        d) La piraterie positive
 
III – Longs métrages de fiction
 
1. Recoupements
a) Le numérique
b) Au plus prés des corps
c) Des films de la cruauté
d) L’être et son double
e) Les films et le théâtre
 
            2. Singularités
                        a) Ors el dhib / Tendresse du loup
                        b) Hiya w’howa / Elle et lui
                        c) Jounoun / Démence
 
            3. Identité du film. Films et identités.
a) La graine et le mulet d’Abdellatif KECHICHE : Un film corporel
                        b) Bab’Aziz de Nacer KHMIR : La posture et l’imposture
                        c) Des films tunisiens ?
 
IV - Autres formats et formes de films
 
            1. Courts et moyens métrages de fiction
                        a) Evènements autour du court métrage
                        c) Notes sur quelques films
 
            2. Les films documentaires : 3ème édition de Doc à Tunis
                        a) Tendances générales : Vieilleries et inventions politiques
                        b) Note sur Gharsallah / La semence de dieu de Kamel LAARIDHI
 
V – Salles de cinéma
 
1. Etat des lieux
a) Remarques sur le rapport « Salles de cinéma »
b) Les causes de la rupture
c) La piraterie en question
d) Bordels
e) Quelques notes éparses
 
2. CinémAfricArt
a) Qu’est-ce que l’ « art et l’essai » ?
                        b) Coup d’œil sur la programmation
                        c) Comparatif intentions / résultats
                        d) La communication
                        e) Quelques propositions
 
VI - Critique de la critique
 
1. Le journal La Presse
  • a) Les critiques cinéma et la liberté de «La Presse»
  • b) L’affaire Salma Baccar / Samira Dam
  • c) Le déshonneur des critiques
  • d) La Page Cinéma
 
2. Le journal Le Temps
  • a) Khalil Khalsi
  • b) Hajer Almi
 
3. Miroirs déformants de la mémoire
  • a) Eclatement & enchevêtrement
  • b) Autoportrait & autofiction
 
VII – Evènements
 
1. Festivals. Journées. Rencontres.
  • a) Journées du Cinéma Tunisien
  • b) Quel cinéma ?
  • c) Journal de Kélibia
  • d) Views Of America
 
2. Les Journées Cinématographiques de Carthage
  • a) Lettre à Dora Bouchoucha
  • b) Delenda carthago est
 
Chronique des années de cendres
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


Actualité en contenu

Vos critiques

Critique de la semaine

Dowaha, de Raja Amari
Par Hédi Dhoukar

Bande annonce

 
 

Warda de Mahmoud Jemni

cinematunisien.com sur facebook

Rejoignez notre groupe cinematunisien !

CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

Powered by  MyPagerank.Net