Advertisement

Rejoignez-nous !

Propulsé par HelloAsso

ABONNEZ-VOUS

À NOS CHAINES

 

Recherche

Sample Image

Dans les salles

le 5 décembre

 

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

LE SENEGAL AUX JCC 2018 : UN LIEN JAMAIS ROMPU AVEC LE PAYS DE LA TERANGA Version imprimable Suggérer par mail

Sample Image

Par Fatma Chroudi (TAP)

 

“Dans les décombres du colonialisme, nous avons trouvé cet outil merveilleux, la langue française”, disait l’ancien président sénégalais Léopold Sédar Senghor, père fondateur de la francophonie qu'il avait œuvré à édifier institutionnellement aux côtés de son homologue tunisien, Habib Bourguiba.



Les valeurs de partage et de communion sur lesquelles était fondée l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) se sont manifestées et renforcées à travers la culture et le cinéma en particulier, devenus incontestablement un outil de rapprochement entre les peuples du Continent.

L’Afrique est rassemblée autour des deux festivals de référence, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou au Burkina Faso (Fespaco) et les Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) en Tunisie.
 

 

Le Sénégal aux JCC est aujourd’hui une histoire qui dure. Elle était tissée il y a plus de cinq décennies, depuis le 1er Tanit d’Or décerné au film franco-sénégalais “La Noire de…” d’Ousmane Sembène, réalisateur africain emblématique. De ce pays venait le compagnon de route de Tahar Cheriaa qui était parmi les membres fondateurs des JCC en 1966.



 

La reconnaissance des JCC 2018 pour le rôle du cinéma sénégalais se présente sous forme d’un un “Focus” formé d’oeuvres de ce pays qui a toujours été présent au Festival. Une présence permanente confirmée par Nejib Ayed, directeur général des JCC, lors de la cérémonie inaugurale du “Focus Sénégal” organisée lundi soir à la salle Africa à Tunis.



 

Des musiciens sénégalais ont offert une partition musicale en présence d’une délégation d’officiels, de réalisateurs et d’acteurs hôtes, pour ne citer que le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly et l’ambassadrice du Sénégal à Tunis, Ramatoulaye Ba Faye.



 

Le Sénégal parmi les 4 pays à l’honneur aux JCC, est présent notamment parmi des oeuvres qui ravivent le souvenir et le partage en commun des deux pays du cinéma et de la francophonie, ce que le ministre des Affaires culturelles Mohamed Zine El Abidine a qualifié d’une “belle tradition dans l’imaginaire et le collectif africain et tuniso-africain”.



 

Le ministre a, à cette occasion, fait référence à “cette mission d’une Afrique ouverte qui s’exprime aujourd’hui à travers le cinéma et l’image emblématique de ce grand Continent, représentation de ce que nous sommes”.



Pour son homologue sénégalais, les relations sénégalo-tunisiennes ont des racines dans l’histoire et la culture. La présence du Sénégal aux JCC, a-t-il précisé, succède à celle de la Tunisie parmi les pays invités d’honneur de la 13ème Biennale de l’art africain contemporain de Dakar.



 

Le film inaugural de la section “Focus Sénégal” a été “Le Prix du Pardon” (Ndeysaan), premier long-métrage du réalisateur Mansour Sora Wade. 36 ans après la consécration de son compatriote Sembène, ce réalisateur est le second dans l’histoire du cinéma sénégalais à avoir remporté le Tanit d’Or des JCC en 2002.

Wade a été accompagné de l’actrice de Rokhaya Niang, primée à 3 reprises aux JCC et membre du jury de la compétition première oeuvre, Prix Tahar Cheriaa en 2017.



Le réalisateur a rappelé à cette occasion que le cinéma africain constitue une “grande fierté de notre propre culture commune, nos imaginaires collectifs et nos engagements respectifs par rapport au devenir d’un continent en pleine mutation”.

Une liste de 14 films a été sélectionnée dans “Focus Sénégal” dont certains ont été auparavant primés, comme “La Pirogue”, fiction de Moussa Touré ayant remporté l’année de sa sortie le Tanit d’Or et le Prix du Public aux JCC 2012.

Ousmane Sembene sera présent à travers “Camp de Thiaroye” (1988), un film de mémoire qui revient sur un épisode douloureux de la libération du colonialisme français. Le thème de cette fiction lui a valu d’être récompensée par le Prix spécial du Jury à la Mostra de Venise et le prix de l’Unicef.

Du réalisateur Djibril Diop Mambety seront projetées trois oeuvres dont deux courts-métrages, “La Petite Vendeuse de Soleil” (1999) et ” Parlons Grand-Mère”. Le troisième film est son long-métrage “Touki Bouki” (Le Voyage de la Hyène) qui a remporté en 1973 (année de sa sortie) le Prix de la Critique internationale au Festival de Cannes et le Prix du Festival international de Moscou.

 


Il est à noter qu’en dehors du Focus, le Sénégal, “pays de la Teranga” (hospitalité), sera présent dans la compétition officielle par le long-métrage documentaire “Rencontrer mon père” de Alassane Diago et deux courts-métrages “Nooteel”, d’après un scénario, réalisation et montage de Pape Abdoulaye Seck et “Kédougou” de Khouma Gueye.

Le critique de cinéma sénégalais Thierno Ibrahima Dia est l’un des membres du Jury de la compétition longs-métrages et courts-métrages documentaires aux JCC 2018.

 

Sample Image

Ousmane Sembene et Tahar Cheriaa aux JCC 1966.

Crédit photo : Fethi Kharat

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


 

À VOS AGENDAS ! PROCHAINS FESTIVALS


FESTIVAL CINÉMA MÉDITERRANÉEN DE BRUXELLES

18ème édition du 30 au nov. au 7 déc. 2018.

 

TOZEUR INTERNATIONAL FILM FESTIVAL

1ère édition du 5 au 8 décembre 2018.

 

Sample Image

FENETRE SUR LE CINÉMA DE TUNISIE

1ère édition du 10 au 13 décembre 2018.

 

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DOCUMENTAIRE DE KHOURIBGA

10ème édition du 10 au 13 décembre 2018.

 

Sample Image

FESTIVAL PANAFRICAIN DU CINÉMA ET DE LA TÉLÉVISION À OUAGADOUGOU (FESPACO

26ème édition du 23 février au 2 mars 2019.

 

Sample Image

LUXOR AFRICAIN FILM FESTIVAL

8ème édition du 15 au 21 mars 2019.

 

FESTIVAL DU CINÉMA MÉDITERRANÉEN DE TETOUAN

25ème édition du 23 au 30 mars 2019.

 

GABES FILM FESTIVAL

4ème édition du 12 au 18 avril 2019.

 

Sample Image

FESTIVAL D'ANNABA DU FILM MÉDITERRANÉEN

4ème édition du 24 au 30 avril 2019.

 

QUI EST EN LIGNE

Il y a actuellement 11 invités en ligne

Powered by  MyPagerank.Net