Advertisement

Rejoignez-nous !

Propulsé par HelloAsso

Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

FRANCE — PALMARÈS DU LA 29° ÉDITION DU FESTIVAL DU FILM ARABE DE FAMECK Version imprimable Suggérer par mail

Sample Image2018-10-13 21:58:09


Le film libanais «Le Déjeuner» décroche le Grand Prix !

La 29ème édition du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch - vient de révéler son Palmarès lors d’une remise de prix qui s’est déroulée samedi 13 octobre à 18h. Le Festival se poursuit jusqu'à lundi.

 

 

PALMARÈS 2018

• GRAND PRIX (soutenu par la Communauté d’agglomération du Val de Fensch)

 

Le Jury du Grand Prix, présidé par l'acteur et réalisateur Samuel Theis, entouré de Noémi Kahn (directrice adjointe du Network of Arab Alternative Screens), Karina Testa (comédienne) et Kaïs Zaied (réalisateur et distributeur), a primé :

 

Sample Image
  • LE DÉJEUNER de Lucien Bourjeily, (2017, Liban)


Alors qu’elle ne s’était pas rassemblée depuis deux ans, une famille se retrouve pour le déjeuner de Pâques. Joséphine, la matriarche, est heureuse d’avoir ses enfants autour des délicieux mets qu’elle a pris le soin de préparer. Entre discussions politiques et jeux de rôle, la bonne humeur semble au rendez-vous. Cependant, un incident vient perturber l’ambiance paisible et raviver les tensions familiales jusque-là dissimulées.

• PRIX DE LA PRESSE (soutenu par la Ville de Fameck)

Le Jury de la Presse présidé par le critique Xavier Leherpeur (France Inter, La Septième Obsession), entouré d'Ahmad Basha (rédacteur en chef à Wahed magazine), Jean-Pierre Lehousse (correspondant de presse pour Le Républicain Lorrain), Patrick Tardit (journaliste à infodujour.fr) et François Zabbal (ancien rédacteur en chef du magazine Qantara), a primé :

 

  • SAMOUNI ROAD de Stefano Savona, (documentaire - 2018, France - Italie)

 

Dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage.
C’est la première fête depuis la dernière guerre. Amal, Fouad, leurs frères et leurs cousins ont perdu.

• PRIX DU JURY JEUNE (soutenu par le Conseil Départemental de Moselle)

 

Le Jury Jeunes, composé de onze jeunes du Lycée Saint-Exupéry de Fameck, du Lycée de Schlüchtern (ville allemande jumelée avec Fameck) et du Lycée Général et Technologique Marc Chagall de Reims, a primé :

 

  • NOUR de Khalil Dreyfus Zaarour, (2017, Liban)

 

Des journées d’été pleines de rêves, d’amour et de joie, tel est le quotidien de Nour, 15 ans, et de sa bande d’amis. Jusqu’à ce que Maurice, 35 ans, jette son dévolu sur elle et qu’elle soit contrainte de l’épouser. Sa joyeuse insouciance se transforme alors en un quotidien lugubre sur fond de confinement dans les tâches ménagères.

• PRIX DU DOCUMENTAIRE (soutenu par Batigère)

Le Jury du Documentaire, composé d'Ahmed Boughaba (critique de cinéma et journaliste), Mohamed Bensalah (critique, cinéaste et universitaire), Denis Darroy (directeur de l'Agence Normandie Images) et Samuel Moutel (producteur), a primé :

 

  • LA CHASSE AUX FANTÔMES, (Documentaire - 2017, Palestine - France)


D’anciens prisonniers palestiniens rejouent leur détention devant la caméra de Raed Andoni. En impliquant ceux qui vont devenir les acteurs de leur passé reconstruit, il permet aux uns et aux autres de jouer tantôt les bourreaux, tantôt les victimes, et donc de revivre l'expérience de la soumission. Un véritable dispositif cathartique imaginé par le cinéaste, lui aussi à la recherche de ses propres fantômes.

 

Une mention a été décernée par le Jury à AMAL de Mohamed Siam

• PRIX DU COURT-MÉTRAGE (soutenu par l’Office de Tourisme du Val de Fensch)

Le Jury du court-métrage présidé par Hamida Ait El Hadj (dramaturge et metteur en scène de théâtre et cinéma), entourée de Hubert Corona (assistant à la programmation au Festival CINEALMA), Jérémy Duc (vidéaste et animateur d'ateliers de médiation audiovisuelle) et Malika Guédim (doctorante au CREM), a primé :

 

  • MARE NOSTRUM de Rana Kazkaz et Ana Khalaf, (2017, France - Syrie)

 

Sur un rivage de la Méditerranée, un père syrien prend une terrible décision mettant la vie de sa fille en danger.



• PRIX DU PUBLIC (soutenu par la région Grand Est)

 

  • TAZZEKA de Jean-Philippe Gaud, (2017, France - Maroc)

 

Elias grandit au coeur d’un village marocain, Tazzeka, élevé par sa grand-mère qui lui transmet le goût et les secrets de la cuisine traditionnelle. Quelques années plus tard, la rencontre avec un grand chef cuisinier parisien et l’irruption de la jeune Salma dans son quotidien bouleversent sa vie, et le décident à partir. À Paris, Elias fait l’expérience de la pauvreté et du travail précaire des immigrés clandestins. Il découvre aussi les saveurs de l’amitié grâce à Souleymane, qui saura raviver sa passion pour la cuisine.

Au sujet du Festival du Film Arabe

Organisé par la Cité Sociale et la Ligue de l’enseignement - FOL Moselle, le Festival du Film Arabe propose plus de 40 films, longs-métrages de fiction, documentaires, courts-métrages dont beaucoup inédits ou en avant-première, avec pour objectif de promouvoir une cinématographie émergente. La programmation regroupe plus de 110 projections sur dix jours, embrassant la production de pays comme le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte, la Jordanie, la Syrie, la Palestine, l’Irak, le Liban, etc.

Une sélection hors compétition intitulée «Ouverture sur le monde» est également proposée. Elle réunit des films qui ne sont pas produits par des pays du monde arabe mais qui y sont liés par les thématiques qu’ils traitent (Afghanistan, Iran, etc.). Enfin, chaque année un pays est mis à l’honneur - en 2018 l’Égypte - et une dizaine de films lui sont consacrés. Quelque 15 000 festivaliers assistent aux projections.

Pour plus d'info : www.cinemarabe.org

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


 

Powered by  MyPagerank.Net