Advertisement

Rejoignez-nous !

Propulsé par HelloAsso

ABONNEZ-VOUS

À NOS CHAINES

 

Recherche

Sample Image

Dans les salles

le 5 décembre

 

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

MAROC — AHMED HAFIAN ET AZIZ HATTAB MEILLEURS ACTEURS AU FESTIVAL DU FILM TRANSSAHARIEN DE ZAGORA Version imprimable Suggérer par mail
 Le film «Pihu» remporte le GP et Aziz Hattab meilleur rôle masculin

 

M.E. - Mardi 5 Décembre 2017 — http://www.libe.ma/


Le film indien «Pihu» s’est vu, dimanche soir, attribuer le Grand Prix de la quatorzième édition du Festival international du film transsaharien de Zagora, organisée cette année autour du thème «Le cinéma, l’eau et la vie».

 

 

Animée par l'artiste Fatine Hilal Bik, la cérémonie de remise des prix a attribué au comédien marocain Aziz Hattab le prix du meilleur rôle masculin, dans le film «Headbang Lulliby» de Hicham Lasri, ex-aequo avec le comédien tunisien Ahmed Hafian pour son rôle dans «Vagues brisées» de Habib Mestiri.

 

 

Le jury, présidé par le réalisateur néerlandais Koert Davidsé, a accordé le prix spécial du jury au film iranien «Malaria», de Parviz Shahbazi, alors qu’il a distingué le film burkinabé «Tant qu’on vit» du réalisateur Dany Kouaté, en lui accordant le prix du meilleur scénario.

 

Pour ce qui est du meilleur rôle féminin, il est revenu à Myriam Boubani pour son rôle dans le film iranien «La tempête noire», de  Hussein Hassan.

 

Réalisé par Vinod Capri, le film indien couronné raconte l’histoire de la jeune Pihu qui, à la première heure du matin, essaie de réveiller sa mère qui ne répond pas. En sortant, elle  explore  le spacieux appartement, encore en désordre après la fête d’anniversaire de la nuit précédente.

 

 

Pour assouvir sa faim, elle monte et descend les escaliers, cherche de la nourriture, et essaie d’utiliser le réfrigérateur, le micro-onde et la poêle. 
Toutefois, son pain grillé brûle alors qu’elle est distraite par des appels téléphoniques de son père, qui, hors de la ville, souhaite parler à sa femme. En suivant les séquences, le suspense s’enchaîne. Pihu, oubliant d’éteindre la flamme sous la poêle, risque une chute alors que sa mère est toujours plongée dans un sommeil profond.

M.E.
Mardi 5 Décembre 2017

http://www.libe.ma/

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


 

À VOS AGENDAS ! PROCHAINS FESTIVALS

 

Sample Image

JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUE DE KAIROUAN

1ère édition du 12 au 15 décembre 2018.

 

Sample Image

FESTIVAL PANAFRICAIN DU CINÉMA ET DE LA TÉLÉVISION À OUAGADOUGOU (FESPACO

26ème édition du 23 février au 2 mars 2019.

 

Sample Image

LUXOR AFRICAIN FILM FESTIVAL

8ème édition du 15 au 21 mars 2019.

 

FESTIVAL DU CINÉMA MÉDITERRANÉEN DE TETOUAN

25ème édition du 23 au 30 mars 2019.

 

GABES FILM FESTIVAL

4ème édition du 12 au 18 avril 2019.

 

Sample Image

FESTIVAL D'ANNABA DU FILM MÉDITERRANÉEN

4ème édition du 24 au 30 avril 2019.

 

QUI EST EN LIGNE

Il y a actuellement 3 invités en ligne

Powered by  MyPagerank.Net