Advertisement

Recherche

Sortie en France

18 octobre 2017

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

BIENTOT ICI

 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 518
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 207
Jaquettes: 0
LA NOIRE DE… UN FILM QUI RESTE D’ACTUALITE Version imprimable Suggérer par mail

 2017-10-05 23:00:57

 

Par Nader Samir Ayache
 
C’est dans une ambiance intime et chaleureuse que l’association "Cinématunisien" a accueilli son public à Paris pour la projection du film d'Ousmane Sembene, "La noire de...", (1966).

Ousmane Sembène est l’un des pionniers du cinéma africain, il débute en tant que romancier, il écrit entre autre "Voltaïque" (1962), puis il l’adapte pour le grand écran, le livre donnera ensuite naissance au premier long-métrage d'un réalisateur d’Afrique noire.
 

Ce film est très important et reste d’actualité, car il soulève un sujet qui préoccupait déjà O. Sembene dans son premier roman, «Le docker noir», c'est-à-dire la question de l'immigration.

 

«La noire de…», aborde la question de l'immigration, mais aussi celle du colonialisme français. Six ans après l'indépendance du Sénégal, Sembène revient sur un sujet sensible et projette une image d’un Sénégal, certes «libre», mais toujours colonisé.

 

Cette France est incarnée par un couple marié, «Madame et Monsieur»,et Diouana, interprétée par la grande actrice Mbissine Thérèse Diop». Madame, qui symbolise «la France», a fait venir Diouana, qui symbolise «le Sénégal», pour être sa domestique. Bien évidemment, Diouna imaginait autre chose, elle rêvait de la France, de jolies robes et de liberté, mais très vite elle se heurte à la réalité et comprend qu’elle ne sera jamais libre et indépendante. La seule issue à cette horrible vérité, c'est la mort.


Cette idée de représentation des deux pays, à travers ces personnages, marque une sorte de transition, entre une occupation militaire sur le terrain et une occupation qui serait devenue plutôt mentale. Rêver de venir en France pour y devenir finalement un esclave, c’est pour cette raison que le film est d’actualité.

Nader Samir Ayache

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


ABONNEZ-VOUS À NOS CHAINES

 

À VOS AGENDAS ! PROCHAINS FESTIVALS

 

FESTIVAL CINÉMA MÉDITERRANÉEN DE MONTPELLIER

Du 20 au 28 octobre 2017.

 

FESTIVAL ATHOUAB DU CINÉMA À MATMATA

1ère édition du 26 au 29 octobre 2017.

 

JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE

28ème édition du 4 au 11 novembre 2017.

 

FESTIVAL CINÉBANLIEUE

12ème édition du 8 au 17 novembre 2017.

 

FESTIVAL DES CINÉMASD'AFRIQUE DU PAYS D'APT (84) FRANCE

15èmeédition du 10 au 17 novembre 2017.

 

FESTIVAL DES CINEMAS D’AFRIQUE DE BESANÇON

17ème édition du 11 au 19 novembre 2017

 

FESTIVAL DES 3 CONTINENTS DE NANTES

39ème édition du 21 au 28 novembre 2017.

 

RENCONTRES D'AFLAM À MARSEILLE

5ème édition du 22 au 26 novembre 2017.

 

 

 

FESTIVAL DU CINÉMA MÉDITERRANÉEN DE BRUXELLES

17ème édition du 1er au 8 décembre 2017.

 

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM ARABE DE GABÈS (FIFAG)

3ème édition du 22 au 28 avril 2018.

 

CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

QUI EST EN LIGNE

Il y a actuellement 4 invités en ligne

Powered by  MyPagerank.Net