Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 524
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 52
Jaquettes: 0
FIFAK 2017 : TÉMOIGNAGE DE RADHI TRIMECH Version imprimable Suggérer par mail

 2017-08-17 22:32:59

 

De ma génération, mais aussi des plus anciens que moi, des cinéastes amateurs devenus professionnels, ainsi que les oubliés de la mémoire, seront présents et mon hommage les inclut tous.

Omar Kélifi, Ahmed Harzallah, Ahmed Khéchine, Naceur Ktari, Habib Masrouki, Férid Boughédir, Selma Baccar, Taieb Louhichi, Ridha Béhi, Abdelwahab Bouden, Chadli Belkhamsa, Mohamed Damak, Moncef Dhouib, Taoufik Béhi, Mokthar Lajimi, Jilani Saadi, feu Ali Ben Abdallah et Adnnen Meddeb, Mostfa Taieb, Habib Mestiri, Khaled Barsaoui, Brahim Letayef, Tarek Chortani, Mehdi Ben Attia, Marouane Meddeb, Karim Hammouda, et tant d'autres, ont été les fleurons de la cinématographie tunisienne naissante.

 

Ayant, pour certains d'entre eux, défié la censure et les tabous, ils ont été à l'origine de la création de la spécificité d'une cinématographie nationale, à la recherche d'une identité et d'une particularité.

 

A eux, et à ceux que l'usure du temps m'a fait oublier, un grand hommage pour leur bravoure, à l'occasion de la 32ème session du Festival International du Film Amateur de Kélibia.

Par Radhi Trimech

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net