Advertisement

Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

BIENTOT ICI

 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 513
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 206
Jaquettes: 0
RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES DE HERGLA 2017 Version imprimable Suggérer par mail

2017-08-18 16:42:42

 

12° Edition du : 21 au 23.08.2017

Par Mouldi FEHRI

 

Situé à une vingtaine de kilomètres de la grande ville touristique de Sousse, le paisible village de Hergla avec sa très belle plage s’apprête à accueillir, du 21 au 23 août 2017 pour la 12ème fois, les «Rencontres cinématographiques de Hergla», organisées par l’«Association Culturelle Afrique-Méditerranée».


Lancée en 2005 par Mohamed Challouf, un ancien cinéaste amateur, cette manifestation nous rappelle par la modestie de ses moyens, la grandeur de ses ambitions et la détermination de ses organisateurs les débuts du «Festival International du Film Amateur de Kélibia - (FIFAK)» et surtout le dynamisme et la belle ambiance qui l’ont toujours caractérisé.


Son objectif principal est de rassembler, une fois par an, des jeunes créateurs originaires d’Afrique et du bassin Méditerranéen autour du cinéma et des arts audiovisuels en général.
Lors de cette édition 2017 et à l’occasion du 50ème anniversaire de la sortie du 1er film long métrage 100% tunisien «Al Fajr» de Omar Khelifi (en 1967), les organisateurs de ces «Rencontres» ont souhaité célébrer cet événement en même temps que rendre un vibrant hommage aux différents «artisans du cinéma tunisien» et redonner au cinéma argentique, la place qu’il mériterait d’avoir dans notre mémoire.

 

«Hommage aux différents artisans du cinéma tunisien» :

 

L’initiative mérite donc d’être saluée et soutenue, car, sans ignorer les réalisateurs et les acteurs qui sont souvent célébrés et récompensés dans les festivals, elle cherche pour une fois à mettre au premier plan et à honorer l’ensemble des hommes et femmes, qui travaillent dans l’ombre et  sans lesquels aucun film ne pourrait voir le jour, à savoir : les caméramans, monteurs, étalonneurs, mixeurs, directeurs de la photo, ingénieurs du son, techniciens de laboratoire...
Pour cela et dès la soirée d’ouverture de cette session, (lundi 21 août 2017 à 21h à la bibliothèque de Hergla), on nous annonce la présence de plusieurs de ces valeureux techniciens et cinéastes, dont on peut citer : Mica Ben Miled, Kahena Attia, Arbi Ben Ali, Ahmed Bennis, Belgacem Jelliti, Hassen Daldoul, Ezzeddine Harbaoui, Faouzi Thabet, Hachemi Joulek, Ridha Ben Hlima, Abderrazzak Khechine, Fawzia Joulak, Ahmed Zaaf, Moncef Sdouri, Ahmed Harzalla…


Redonner au cinéma argentique, la place qu’il mérite :

 

La question est passionnante et toujours d’actualité

 

Aujourd’hui, la révolution numérique avance à un rythme effréné, apportant à la fois une très grande et appréciable démocratisation des moyens de fabrication de l’image, mais aussi une redéfinition des métiers du cinéma et un bouleversement total de l’industrie cinématographique. En même temps, elle ne laisse pratiquement plus aucune place à l’argentique et à la pellicule qui ont pourtant été, depuis plus de 120 ans, à la base de toute la production cinématographique et photographique.


Les avis sur cette rapide évolution sont bien sûr partagés et feront, à n’en pas douter, l’objet de longues et passionnantes discussions entre les participants à cette manifestation.
Dans un but d’information et de sensibilisation du public et surtout des jeunes générations (qui n’ont connu que la vidéo et le numérique), plusieurs débats et «Ateliers» ont donc été programmés au cours de cette 12ème session, autour de ce thème du «cinéma argentique et de son importance» : la pellicule et ses différents formats (Le 8mm, le super 8, le 16 mm et le 35 mm) et les caractéristiques de ces supports.

 

Programme des projections :

 

(Films argentiques en 16 ou 35 mm)
• «Regard de Mouette» de Kalthoum Bornaz, fiction, 1991, 18 mn, 35 mm
• «Trio Nahawend» de Belgacem Jelliti, fiction, 1987, 22 mn, 35 mm
• «La Cigale» de Ezzeddine Harbaoui, animation, 1986, 13 mn, 35 mm
• «Le Métayer (El Khammès)» de Taïeb Louhichi, documentaire, 1975, 25 mn, 16 mm.

 

Par Mouldi Fehri

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


ABONNEZ-VOUS À NOS CHAINES

 

À VOS AGENDAS ! PROCHAINS FESTIVALS


FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM FRANCOPHONE DE NAMUR

32ème édition du 29 septembre au 7 octobre 2017.

 

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM AMAZIGH DE MONTRÉAL

1ère édition le 30 septembre 2017.

 

FESTIVAL DU FILM ARABE DE FAMECK

Du 4 au 16 octobre 2017.

 

ALEXANDRIA MEDITERRANEAN COUNTRIES FILM FESTIVAL

33ème édition du 7 au 12 octobre 2017.

 

FESTIVAL FRANCOPHONIE MÉTISSÉE

Du 26 septembre au 19 octobre 2017.

 

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM ARABE DE GABÈS (FIFAG)

3ème édition du 29 septembre au 5 octobre 2017

 

FESTIVAL DU CINÉMA ARABE DE MALMO

Du 6 au 10 octobre 2017.

 

FESTIVAL D'ANNABA DU FILM MÉDITERRANÉEN
3ème édition du 11 au 17 octobre 2017.

 

FESTIVAL CINÉMA MÉDITERRANÉEN DE MONTPELLIER

Du 20 au 28 octobre 2017.

 

JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE

28ème édition du 4 au 11 novembre 2017.

 

FESTIVAL CINÉBANLIEUE

12ème édition du 8 au 17 novembre 2017.

 

FESTIVAL DES CINÉMASD'AFRIQUE DU PAYS D'APT (84) FRANCE

15èmeédition du 10 au 17 novembre 2017.

 

FESTIVAL DES 3 CONTINENTS DE NANTES

39ème édition du 21 au 28 novembre 2017.

 

RENCONTRES D'AFLAM À MARSEILLE

5ème édition du 22 au 26 novembre 2017.

 

 

 

FESTIVAL DU CINÉMA MÉDITERRANÉEN DE BRUXELLES

17ème édition du 1er au 8 décembre 2017.

 

CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

QUI EST EN LIGNE

Il y a actuellement 9 invités en ligne

Powered by  MyPagerank.Net