Advertisement

Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 513
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 285
Jaquettes: 0
FILMS ARABES ET AFRICAINS À L’INSTITUT DU MONDE ARABE À PARIS Version imprimable Suggérer par mail

2017-05-04 08:20:08


Dans le cadre de l’exposition «Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar», l’Institut du Monde Arabe à Paris propose une riche programmation de films arabo-africains dont voici l’agenda.

 La petite vendeuse de soleil, de Djibril Diop Mambety.
Sénégal/Suisse/France, fiction, 1998, 45’

Le 9 mai 2017 à 19h

Synopsis :
Sili, une fillette d’une dizaine d’années, vit sur les trottoirs et se déplace à l’aide de béquilles. Mendiante, elle tend la main là où les garçons proposent des journaux. Mais ce matin, elle a été violemment bousculée par ces garçons et en a été humiliée.

Sa décision est prise : dès demain, elle vendra des journaux. Ce qui est valable pour l’homme l’est également pour la femme. Ce petit monde des vendeurs est sans pitié. Elle y rencontrera la douleur, le rêve et enfin l’amitié…
Cette histoire est un hymne au courage des enfants de la rue.



 Terremere, de Aliou Sow, France/Mauritanie, fiction, 2015, 32’

Le 9 mai 2017 à 19h

Synopsis : Abdoulaye est un banlieusard d'une vingtaine d'années. Lorsque l’un de ses frères décède suite à un accident de la route, il se charge, avec trois amis, de transporter le corps jusqu'au village de ses parents, en Mauritanie. Quand, après un véritable périple, ils arrivent enfin au village, une mauvaise surprise les attend…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Difret, de Zeresenay Berhane Mehari.
Éthiopie, fiction, 2014, 99’

Le 16 mai 2017 à 19 h

Synopsis : À trois heures de route de la capitale éthiopienne, Addis Abeba, Hirut, 14 ans, est kidnappée sur le chemin de l’école : une tradition ancestrale veut que les hommes enlèvent celles qu’ils veulent épouser. Violée, Hirut réussit à s’échapper en tuant son agresseur.
Accusée de meurtre, elle est défendue par une jeune avocate, pionnière du droit des femmes en Éthiopie.
Leur combat pour la justice commence, mais peut-on défier l’une des plus anciennes traditions ?

 

 

 

 

 

 

 

 Sukkar Barra, de Basel Ramsis.
Égypte, documentaire, 2014, 78’

Le 30 mai 2017 à 19 h
 
Synopsis : Égypte, été 2013. Un pouvoir politique tombe, un autre se met en place. Dans un village de Gizeh au sud-ouest du Caire, Nehmedo, Hanan et d’autres femmes vivent entre le rêve d’améliorer leur existence en contractant un mariage temporaire avec des hommes riches du Golfe et leur vie quotidienne, marquée par la pauvreté, la discrimination et la violence…

 

 

 

 

 

 



 Il va pleuvoir sur Conakry, de Cheick Fantamady Camara.
Guinée, fiction, 2007, 111’

Le 13 juin 2017 à 19 h


Synopsis : alors que la sécheresse sévit à Conakry, le jeune Bangali, dit Bibi, se trouve confronté à des décisions délicates. Désigné par son père pour lui succéder en tant que Imam, Bibi ne sait comment lui annoncer qu’il est un insolent caricaturiste de presse. De plus, il est amoureux de Kesso, dont il attend bientôt un enfant. Bibi ne peut se résoudre à suivre le destin que veut lui imposer son père. Et l’Imam refuse qu’un bâtard intègre sa famille…

C’est tout le poids de la tradition et de la religion qui est au cœur de ce film remarqué par 20 distinctions dans de nombreux festivals internationaux.

 

 


 
 L’arbre sans fruit, de Aïcha El Hadj Macky.
Niger, documentaire, 2016, 52’

Le 20 juin 2017 à 19 h


Synopsis :
Mariée et sans enfant, Aïcha se trouve dans une situation «hors-norme» dans son pays. Mais au Niger, comme partout dans le monde, il y a des problèmes d’infertilité. À partir de son histoire personnelle, adressant ses questionnements à sa maman disparue en couche, la réalisatrice explore avec délicatesse les souffrances cachées des femmes et brise les tabous.
Le spectateur chemine ainsi aux côtés de Aïcha, une femme parmi les mères.

 

 

 

 



Et en avant-première:

 Ali, la chèvre et Ibrahim, de Sherif El Bendary.
Égypte/France, fiction, 2016, 98’
Le 6 juin 2017 à 20h


Synopsis : Ali, d’un tempérament jovial, voue un amour inconditionnel à Nada, sa chèvre.
 Sa mère ne le comprend pas et décide d’envoyer Ali chez un guérisseur.
Il y rencontre Ibrahim, un ingénieur du son qui souffre d’acouphènes, parasitant son travail et sa joie de vivre.
Ali, Nada et Ibrahim entreprennent un voyage thérapeutique qui les conduira d’Alexandrie au Sinaï et qui bouleversera leur vie.

 

 

Source : www.imarabe.org/fr

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net