Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 524
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 139
Jaquettes: 0
FRANCE — DERRIERE LA VAGUE À LA MAISON DE TUNISIE À PARIS Version imprimable Suggérer par mail

2017-02-22 08:34:01

 

La Fondation de la Maison de Tunisie à Paris vous invite à la projection du film documentaire «Derrière la vague» de Fethi Saidi

 

le vendredi 3 mars à 20h.



La projection sera suivie d'un débat, en présence du réalisateur.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

45A Boulevard Jourdan, 75014 Paris

 

Résumé : Suite aux événements liés à la chute du régime de Ben Ali, des dizaines de milliers de Tunisiens ont pris le large, dans l'espoir d'entamer une nouvelle vie sur l'autre rive de la Méditerranée. Depuis plusieurs années, des centaines de jeunes «harragas» sont portés disparus.

 

Beaucoup de familles croient en leur survie et demandent des informations concrètes concernant leur situation. 

La caméra nous emmène à la Cité Ennour, un des quartiers de la périphérie de Tunis, dont les habitants viennent en grande majorité de la région de Kasserine. C'est là que vivaient la plupart des disparus, et où une trentaine de familles souffrent de l'absence de ses enfants, partis sans laisser de nouvelles.


Le film nous plonge dans un contexte social qui continue encore à pousser des Tunisiens à quitter clandestinement le pays. C'est à travers le quotidien de deux personnages que nous nous immergeons dans la réalité du quartier.
Ahmed, réparateur de télévision dans la cité, est père de quatre enfants, dont deux sont partis en Italie. L’un d'eux est porté disparu depuis mars 2011. Le film évoque l'absence du fils, dans la famille de Ahmed, comme dans d’autres familles voisines. 
Mohamed, longtemps tenté par l'immigration, s'est finalement résigné à rester au pays, et vit de la collecte des déchets de la plus grande décharge publique de Tunis. Comme beaucoup d’autres habitants du quartier, il ne lui reste que cette activité pour commencer sa nouvelle vie de famille, après une adolescence partagée entre la collecte dans la déchetterie, la délinquance et la prison.

Biographie du réalisateur :


Fethi Saidi est titulaire d’un doctorat en Sciences de l’Education et d'un diplôme d’Etudes Approfondies à l’école du Cinéma Anthropologique et Documentaire. L’essentiel de son approche consiste à mettre en scène des personnalités fortes sur le plan dramatique, dans des histoires sollicitant l’imaginaire et la réflexion du spectateur. Dans sa démarche de cinéma anthropologique, il filme souvent avec une équipe technique réduite, sinon seul, afin d’être au plus près de la réalité et des personnes.
Il est à la fois auteur, réalisateur et producteur de ses films dont « Amara », un documentaire qui raconte le quotidien d’un cireur de chaussures à Tunis. Dans « Séparations », il traite de l’expérience de la clandestinité d’un sans-papiers en France et le vécu de sa famille restée en Tunisie. Dans son film «Tunisiens des deux rives», il aborde les thématiques du militantisme associatif des tunisiens en France et la problématique des rapports entre les associations et les partis politiques.

Filmographie :

 

  • Bah-bah et moi, documentaire, 35 mn.
  • Amara, documentaire, 70 mn.
  • Séparations, documentaire, 90 mn.
  • Tunisiens des deux rives, documentaire, 110 mn.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net