Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 524
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 372
Jaquettes: 0
Rencontre avec Hichem Ben Khamsa : Encourager nos jeunes aux vrais métiers du cinéma Version imprimable Suggérer par mail
Voilà un peu plus de 7 ans que Hichem Ben Khamsa prépare le terrain. Directeur d'une agence en événementiel et grand passionné de cinéma il est enfin parvenu à lancer sa première édition du Festival «Views of America», organisé vers la fin du mois d’ avril 2008, à la salle de cinéma Le Mondial, à Tunis. Un joli petit succès a été enregistré au cours de ces deux journées de festival. Place à présent au concours du meilleur court métrage qui offrira aux 3 premiers sélectionnés (le tirage au sort est prévu début août) la possibilité d’assister au Festival de New York au mois d’octobre 2008 ainsi que des cadeaux de valeur pour les sept suivants. Nous avons rencontré Hichem Ben Khamsa qui a bien voulu nous parler davantage de ce projet.

D’abord, comment est née l’idée de ce Festival «Views of America»?
Il fallait trouver une thématique à ce festival comme cela se fait un peu partout dans le monde. Nous avons donc pensé au cinéma indépendant américain, car je connais très bien ce pays pour y avoir vécu quelques années et où j’ai noué de très bonnes relations.

Comment avez-vous réussi à convaincre la réalisatrice Amie Williams à faire le déplacement à Tunis?
Le but n’est pas seulement de présenter des films mais aussi de permettre aux jeunes étudiants en cinéma de venir discuter avec les réalisateurs de ces films et d’organiser des ateliers de travail. Pour des raisons de disponibilité, seule Amie Williams a pu être présente à cette 1ère édition. On se prendra beaucoup plus à l’avance dorénavant, afin de permettre aux réalisateurs sélectionnés de réserver une date pour nous.

Quel a été le budget de cette 1ère édition ?
Le budget était de 14.000 dollars et on doit remercier l’ambassade des Etats-Unis à Tunis, à ce propos, car elle a été notre principale partenaire. Nous avons aussi été soutenu par l’American Film Institut et l’Institut français de coopération, qui nous ont prêté leur vidéo projecteur, ce qui nous a permis d’avoir une excellente qualité d’image.

Venons-en au concours que vous venez de lancer juste après la clôture du festival…
Vous avez remarqué que plusieurs salles de cinéma sont en train de fermer en Tunisie. A quoi cela sert alors de faire des films s’il n’y a pas de lieux pour les diffuser. Dans notre pays nous avons au moins quatre grandes écoles qui dispensent des cours de cinéma. Il fallait trouver un moyen d’encourager tous ces jeunes étudiants pour ne pas baisser les bras et leur expliquer que le cinéma est fait de plusieurs métiers aussi intéressants les uns que les autres. C’est pourquoi nous avons pensé à ce concours. Nous le menons en collaboration avec Najoua Slama, directrice d’une boîte de production. La limite d’âge pour les participants a été fixée à 28 ans et l’on accepte tous les supports vidéo. Nous avons introduit une seule condition: le sujet ne devra pas dépasser les 6 minutes.

Qui fera partie du jury ?
Nous avons fait appel à Mohamed Damak (réalisateur), Kamel Ben Ouaness (critique), Nidhal Guigua (comédienne), Fethi Doghri (réalisateur) et Abdelkader Marzouki (ancien directeur de l’ETT) qui appartiennent tous au monde du cinéma. La liste des vainqueurs sera annoncée au début du mois d’août. Les 3 premiers seront les invités VIP du prochain Festival de New York, l’un des plus importants aux Etats-Unis et programmé au début du mois d’ octobre 2008. Les gagnants n’iront pas en simple touristes. Le but est qu’ils puissent rencontrer le maximum de gens de la profession et qu’ils parviennent ensuite à se servir de cette belle expérience pour commencer leur carrière.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net