Advertisement

Rejoignez-nous !

Propulsé par HelloAsso

Recherche

Sample Image

Dans les salles

le 5 décembre

 

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Awled Ammar de Nasreddine Ben Maati, à Cinemad’Art Carthage Version imprimable Suggérer par mail

 Par : Di avec TAP | 29 oct 2013 (http://directinfo.webmanagercenter.com)

De jeunes tunisiens prêts à changer le monde ont lutté dans les cyberespace contre la censure pendant le régime de Ben Ali. Leur mobilisation et leur influence sur les réseaux sociaux à partir de décembre 2010 ont suscité de grands espoirs. Un an à peine après la révolution, le constat du désenchantement d’une partie de la jeunesse privée de ses aspirations à la liberté et la démocratie s’impose à tous.
Tel est le synopsis du film documentaire «Weld Ammar» (Titre orignal) ou «Génération Maudite» de Nasreddine Ben Maati, produit par Nomadis Images et Propaganda Productions. L’avant première de ce long métrage de 61 minutes est prévue le vendredi 1er novembre 2013 au cinémad’art carthage à 19H00, informe un communiqué de presse de Nomadis Images.

 

Dans sa note d’intention, Nasreddine Ben Maati affirme qu’il voulait à travers ce film rendre hommage à toute une génération « la mienne souvent perçue pas nos parents, les adultes, comme une génération bonne à rien, perdue, victime de la globalisation». Mais avec la révolution, «ce regard a changé, nous sommes devenus des rebelles et des militants des jeunes plus que respectables».
Pour développer ces idées, le réalisateur a eu recours au témoignage de jeunes cyber activistes qui ont combattu la censure et le Président déchu. Aujourd’hui malheureusement, explique-t-il, «ces blogueurs qui étaient censés constituer un contre-pouvoir se divisent. Certains ont été récupérés par le gouvernement de transition, d’autres ont eu des ambitions politiques, et pour d’autres, la révolution est encore en marche et ils se considèrent comme des gardes-fous».
Né le 14 octobre 1990, Nasreddine Ben Maati est membre actif de la fédération tunisienne des cinémas amateurs (FTCA) depuis l’âge de 16 ans. Il a réalisé plusieurs courts-métrages qui participent au festival international du film amateur de Kélibia FIFAK). En 2010, il réalise son premier court-métrage «Le virage» sélectionné au Short film corner au festival de Cannes 2011. Il enchaîne avec «Le feu» et «Coexist» tourné à Trouville (France) en 2013. Après ce premier long-métrage «Génération Maudite» il travaille actuellement sur son deuxième documentaire « La musique et les rebelles».

Source : http://directinfo.webmanagercenter.com/

 

Bande annonce :

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


 

Powered by  MyPagerank.Net