Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 524
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 120
Jaquettes: 0
Fatma Bchini : «Le Cinéma Numérique Ambulant peut fonctionner en Tunisie» Version imprimable Suggérer par mail
 www.c-n-a.org - 27 septembre 2013


Pressentie pour être membre du Cinéma Numérique Ambulant en Tunisie, la présidente du Ciné club de Tunis fait le bilan de La Route du cinéma 2013 sur lequel elle a travaillé.

Le CNA a participé au programme «Route du cinéma 2013» en Tunisie. Quel bilan ?

Entre le 15 août et le 10 septembre, la Route du Cinéma a proposé 22 projections de films en plein air dans 19 villes tunisiennes. Ce fut une réussite totale à presque tous les niveaux. Que le CNA débute par ce partenariat entre l'Institut français, Orange Tunisie et le ministère de la Culture aura été une grande chance qu'il fallait saisir. Sillonner pendant plus d'un mois la Tunisie et rencontrer, à cette occasion, un nombre important d'associations, d'autorités locales, de militants culturels aura, pour l'avenir, un impact indéniable. Si le CNA Tunisie continue et se pérennise, il le devra aussi à la réussite de ce début.

Quel a été l’accueil du public et des organisations tunisiennes ?

Le public, les autorités, les organisations locales, les délégations culturelles régionales, les maisons de culture et les associations locales partenaires nous ont réservé un accueil enthousiaste. Il y a, malgré tout, quelques moyens en Tunisie. De nombreuses maisons de la culture essaiment le territoire et sont relativement bien équipées en matériel. Il y a aussi beaucoup de cinéphilie dans le pays avec un réseau de Fédération de Ciné clubs très bien implanté et dynamique. Partout, tout le monde a salué cette initiative et surtout, nous a invités à revenir pour d'autres projections. On sent bien que le CNA peut fonctionner comme l'étincelle qui ranime une passion toujours vive.

Le nombre de spectateurs a varié entre 50 et 200 personnes d'une projection à une autre. On a remarqué que le nombre était étroitement lié à l'implication des partenaires locaux dans la promotion et l'organisation de l'événement. Nous avons noté également que les projections avaient plus de succès dans des lieux ouverts (par exemple sur la plage à Kelibia, dans un parc comme à Béja, ou sur une Grand-Place comme à Sousse), que dans les lieux fermés (dans une maison de culture ou un Fort), même si l’implication des partenaires locaux était l’élément essentiel (comme dans la maison de culture de Menzel-Bourguiba, où la projection fut très réussie).

La programmation de la Route du cinéma s’est basée au début sur des listes de films récents fournies par le ministère de la Culture et l'Institut français de Tunis. Nous avons pris en considération la problématique de la langue et veillé à ce que la majorité des films choisis soient en langue arabe ou sans paroles.

Où en est-on avec la création d’un CNA en Tunisie ?

Pour le moment (du 18 au 30 septembre), le CNA Tunisie a entamé sa 2ème tournée de projection en partenariat avec l'Association tunisienne d'action pour le cinéma. Les projections sont assurées par une équipe composée de Fatma Bchini, Esma Bounouh et Chams Eddine Hassan. Fatma est présidente du Ciné club de Tunis, Esma travaille pour une association tunisienne qui a déjà réalisé des projections dans les quartiers de Tunis. L’équipe est pressentie pour faire partie du CNA Tunisie, soit en insérant le conseil d’administration de l'association, soit en travaillant directement pour l'équipe de projection.

L’Assemblée générale constitutive de l’association aura lieu le 5 octobre : un conseil d'administration sera élu en présence des représentants des différentes associations cinématographiques en Tunisie, des réalisateurs et des personnes qui nous ont aidées pour la Route de Cinéma 2013…

Route de Cinéma 2013 : infos pratiques

Les villes visitées

Menzel Bourguiba, Béjà, Kef, Tabarka, Kélibiya, Hammam El Ghezaz, Sousse, Ksar Hlel, Mahdia, Kerkenah, Kairouan, El Guettar, Tozeur, Déguèche, Nefta, Gabès, Djerba, Zarzis, Menzeh.

Les autres partenaires impliqués dans l’organisation locale des projections

Fédération tunisienne des ciné clubs (FTCC), Ciné club Menzel Bourguiba, Ciné club Ksar Hlel, Ciné club Tozeur, Ciné club Taieb Louhichi Gabès, Ciné club enfants Menzeh, Fédération tunisienne des cinéastes amateurs (FTCA), Club Kélibiya, Club Hammem El Ghezaz, Association Tabarkini, Association d'animation culturelle de Djerba, Association des arts pour le théâtre et le cinéma du Kef, Association de sauvegarde de la Médina de El Guettar.

Les films projetés

* les longs métrages : «Jeudi après-midi» de Mohamed Dammak, «Les palmiers blessés» de Abdelatif Ben Ammar, «Et maintenant on va où ?» de Nadine Labaki, «Mascarades» de Lyes Salem, «Astérix et Obélix au service de Sa Majesté» de Laurent Tirard.



* les courts métrages : «Je pourrais être votre grand-mère», «Même les pigeons vont au paradis», «Blind spot», «Le petit dragon», «Rumeurs», «La garde barrière», «Bobby», «Pourquoi moi ?», «Les souliers de l'Aid», «Mouja».

NB : les droits de diffusion des films ont été pris en charge par l'IFT et le ministère de la Culture.

Source : http://www.c-n-a.org/

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net