Advertisement

Recherche

Votre publicité ici

Du 26 au 31 août 2014

 
Du 7 août au 12 sept. 2014
 

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Nos partenaires

 

 

 

----------------------------------

 

----------------------------------

----------------------------------
------------------------------
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 
 
 
 
 
  
     

 

 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage
Un cinéma à découvrir Version imprimable Suggérer par mail

Lundi prochain, le ciné-club accueille pour la troisième année le festival "Maghreb, si loin, si proche". En ce début d'année 2010, Gruissan se voit accueillir pour la troisième année consécutive au Palais des Congrès avec la complicité du ciné-club de la MJC, la 13 e édition du festival de cinéma "Maghreb, si loin... si proche". L'une des rares manifestations consacrées au cinéma maghrébin, mais aussi un lieu de vie et d'échanges. Ce festival réunit des créateurs rares de Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie et d'autres pays du pourtour méditerranéen autour de films, d'expressions artistiques libres, de paroles et de moments festifs.

 

 

Ce festival itinérant de cinéma pour tous se déplacera du 14 au 31 janvier à travers 12 communes des Pyrénées-Orientales et de l'Aude et fera étape à Gruissan, le lundi 18 janvier. L'an passé, vous aviez été nombreux à apprécier lors de cet événement, les films "Française" de Souad El Bouhati et "Mascarades" de Lyes Salem. Lundi prochain à partir de 18 h 30, le public pourra découvrir "Adieu Gary" de Nassim Amaouche, présenté par Michel Le Hérissé dont la trajectoire personnelle est étroitement liée aux salles obscures et plus précisément à l'histoire des ciné-clubs. Ce film qui a obtenu le Grand Prix de la Semaine de la Critique à Cannes en 2009 avec à l'affiche Jean-Pierre Bacri, Dominique Reymond, Yasmine Belmadi et Sabrina Ouazani se passe dans une cité ouvrière vidée de sa population depuis quelques années déjà. Pourtant, certains habitants ont décidé d'y rester, plus par choix que par nécessité, parce que c'est là qu'ils sont nés et qu'ils ont grandi. Parmi eux, il y a Francis, l'ouvrier consciencieux qui continue d'entretenir la machine sur laquelle il a travaillé toute sa vie. Samir, son fils, qui revient dans le quartier après une longue absence ; mais aussi Maria, la voisine, vivant seule avec son fils José qui veut croire que son père est Gary Cooper. Il va donc l'attendre tous les jours dans la ruelle de ce no man's land contemporain, qui ressemble à s'y méprendre à un décor de Western... Le ciné-club de la MJC proposera à l'entracte un repas convivial composé d'un couscous traditionnel, car comme la coutume le veut, chaque ville qui reçoit participe de manière active à l'organisation de cette soirée. Après cette pause aux saveurs orientales, place, à 21h, à la projection de "Number One" en présence de sa réalisatrice Zakia Tahiri. Ce long-métrage marocain est une comédie sur la condition de la femme au Maroc. Le film raconte l'histoire d'Aziz. Ce dernier dirige une usine de confection qui emploie une cinquantaine d'ouvrières qu'il terrorise tout comme il terrorise sa femme, sa fille... Un jour, sa femme découvre que son mari peut être aussi un gentleman, un prince charmant, lorsqu'il doit faire bonne figure devant une cliente étrangère... Elle décide de lui jeter un sort, pour que cet instant de bonheur ne finisse jamais... Aziz devient féministe malgré lui. Sa vie devient alors un enfer. Deux films de réalisateurs talentueux, à découvrir le lundi 18 janvier à partir de 18 h 30 à l'amphithéâtre du Palais des Congrès. Renseignements et réservations auprès de la MJC au 04 68 49 61 87. Repas à 20 h, participation 10 euros, réservation jusqu'au samedi 16 janvier à 12 h. Entrée 5 euros (7 euros les 2 films). Tarifs réduits pour les adhérents de la MJC à 3,50 euros le film.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


Vos critiques

Critique de la semaine

Dowaha, de Raja Amari
Par Hédi Dhoukar

Bande annonce

 
 

Warda de Mahmoud Jemni

cinematunisien.com sur facebook

Rejoignez notre groupe cinematunisien !

CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

Powered by  MyPagerank.Net