Advertisement

Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 524
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 262
Jaquettes: 0
FTCC — FÉDÉRATION TUNISIENNE DES CINÉS CLUBS Version imprimable Suggérer par mail

Fédération Tunisienne des Cinés Clubs (FTCC).

 

Fondée à Tunis en 1950, son premier président tunisien fut TAHAR CHERIA. Elle a contribué, à travers les initiatives d’un grand nombre de ses militant-e-s, à la création d’institutions nationales et internationales qui se sont consacrées à diffuser le cinéma.

 


La FTCC est :

 

  • Membre fondateur des journées Cinématographiques de Carthage (JCC) et membre permanent du comité directeur de cette manifestation depuis sa création en 1966.

 

  • membre du comité directeur du Festival International du Cinéma  Amateur.

La FTCC a....


  •  Créé les Journées Internationales du Court-Métrage de Tunis (1996).
  •   Crée en partenariat avec l’ATPCC et La FTCA, Les Journées du Cinéma Tunisiens.
  •   œuvré pour la création d’unions de Ciné-Clubs à l’échelle du Maghreb, de l’Afrique et de la Méditerranée.
  •  contribué au développement de la vie associative et de la société civile à travers son activité culturelle et la pratique démocratique à l’intérieur de  ses clubs.


La Fédération Tunisienne des Cinés Clubs est née à Tunis en 1950 avec pour but de diffuser la culture cinématographique alternative par des discussions, conférences et manifestations cinématographiques. Elle peut s’enorgueillir d’être, depuis sa fondation, une école dans laquelle se sont formé-e-s la majorité des cinéastes et critiques de cscène artistique de l’autre côté de la Méditerranée.


«On peut dire que s’il existe maintenant un public exigeant en matière cinématographique, on le doit à l’action menée depuis soixante ans par les ciné-clubs».

Si les opinions  divergent sur une définition du  ciné-club, l’esprit qui fut à l’origine de ce mouvement culturel et de ses objectifs reste le même. L’amour et la connaissance du cinéma, la formation d’un public actif et exigeant et l’initiation à la citoyenneté sont les objectifs du ciné club tels que définis par la fédération internationale des ciné-clubs. Notre fédération est née de cet esprit qui la nourrit jusqu’à aujourd’hui malgré la diversité de ses ciné-clubs passés et présents…Nous sommes, aujourd’hui, comme nous avons été hier, une fédération qui cherche à promouvoir des alternatives culturelles, c’est à dire ce qui est sous- représenté dans les systèmes commerciaux et médiatiques classiques. Cette promotion ne peut être que non-mercantile, internationaliste en ayant pour objectif de donner sens à une possible contre-culture alternative.


Une nouvelle dynamique

Un nombre d’anciens des ciné-clubs soutiennent aujourd’hui que la fédération est en crise et qu’elle n’a pas pu, ni su s’en sortir… En se basant sur des données objectives concernant le paysage culturel en général et sur des données relatives à la baisse remarquable du nombre des ciné-clubs et de leurs adhérent-e-s, ils considèrent que la fédération emprisonnée dans son histoire et  victime de son passé militant a perdu son poids (à jamais ?!).

Si des difficultés conjoncturelles et des politiques structurelles ont affaibli à un certain moment la FTCC, le mouvement  a su se nourrir de son histoire pour continuer et résister. Il est vrai que la  FTCC a été  plongée dans une logique de survie assez éprouvante pour ses membres les plus attaché-e-s à son existence, à son rayonnement et à sa plateforme, mais c’est ce même attachement et cette appartenance  qui ont  permis à l’association  d’exister encore et de construire une nouvelle dynamique.

Cette dynamique est aujourd’hui visible à la fois dans la composition des différents clubs anciens et nouveaux. Elle est visible dans les nouvelles capacités d’action et dans les manières de faire. Elle dénote d’un souffle qui revendique l’appartenance à  l’histoire de la fédération tout en portant un projet à long terme.

La plateforme de l’action culturelle (PAC), est née de la conviction profonde d’asseoir les activités des clubs sur des bases communes et partagées pour faire rencontrer la créativité des individus culturellement novateurs avec le mouvement culturel. Cette plateforme réalise ainsi le sens ou l’union de sens qui a été fondamental et qui le reste. Elle a été créée en juillet 1975 et a été élaborée par  500 congressistes présents.
Partant de cette plateforme de l’action culturelle, du sens qu’elle porte, la FTCC est  portée par  la richesse des son histoire, de ses objectifs et de ses logiques d’action.


Une plateforme commune :

Diffuser :

 

La FTCC œuvre pour la diffusion d’un cinéma autre, un cinéma engagé, un cinéma militant, un cinéma d’auteur, un cinéma du sud …ou encore un cinéma qui se veut l’expression artistique de la vie d’un point de vue différent de la médiocrité ambiante, de l’idéologie aliénante et des expressions  subjectives d’une élite servant la domination et la standardisation… Un cinéma qui reflète le processus par lequel l’humanité fait avancer l’histoire.

Débattre :

 

Diffuser mais aussi débattre, telle est aussi l’alternative…les ciné-clubs sont aussi un espace d’échange, un espace où on apprend à écouter, où on aime faire partager ses réflexions, ses émotions.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net