Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 513
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 140
Jaquettes: 0
Youssef Wahby : le doyen du théâtre et du cinéma arabes Version imprimable Suggérer par mail

http://www.lapresse.tn/images/news/detail_news/92277

 

Youssef Wahby reste incontestablement le plus grand comédien et acteur de l’histoire du théâtre et du cinéma  arabes.

C’est le doyen, surnommé «l’artiste du peuple» pour sa bonhomie, sa générosité et le large crédit de popularité dont il sut bénéficier au prix d’un talent inégalable, de sérieux et de persévérance.

Youssef Wahby a participé à 302 pièces de théâtre en tous genres, dont plus d’une centaine d’œuvres du patrimoine mondial et une soixantaine qu’il écrivit  lui-même.
Il mit en scène 185 pièces de théâtre.


Au cinéma, il joua souvent les rôles principaux  dans une cinquantaine de films.
Youssef Wahby a vu le jour à El Fayoum le 14 juillet 1898, dans une station balnéaire près de  Bahr Youssef  d’où il tire le prénom de Youssef.


Youssef est le sixième garçon de Abdallah Bacha Wahby, un ingénieur en hydraulique.
A six ans, il assista pour la première fois à une représentation théâtrale dans le village d’El Fayoum. C’était en vérité le fameux théâtre des ombres qu’il cherchera à imiter en rentrant à la maison.

Première troupe théâtrale


Un an plus tard, il émigra avec sa famille dans la ville de  Sanhaj, où il connut la première troupe théâtrale «La troupe Kardahi».

Du coup, il se passionna pour cet art, invitant ses copains d’enfance à imiter les comédiens.
En émigrant au Caire, il accompagna son ami d’enfance Mohamed Karim pour voir la pièce Awatef El Banine  de Cheikh Salem Higazi.

Youssef Wahby fréquenta l’école Al Nassiria, puis le collège Al Saïdia. Turbulent, sujet de nombreuses plaintes, il dut être transféré à l’école de l’Association islamique.
Il participait déjà aux représentations données par les troupes théâtrales scolaires et s’était fait connaître par les monologues qu’il jouait à l’occasion des fêtes de Nadi El Ahly.
Avec Mohamed Karim, il allait ainsi intégrer la troupe  Anssar Ettamthil, en 1914.
Le premier rôle qu’incarna Youssef Wahby a été celui d’un vieux septuagénaire dans la pièce Al Araïes  traduite par les soins de son frère. Il avait à ses côtés Mahmoud Taymour, Mohamed Abderrahim, Abdallah Fekri et l’inégalable Zaki Touleymat.

Il joua dans plusieurs troupes de théâtre amateur et exerça ses aspirations artistiques exprimées. Son père l’envoya loin du Caire et de ses attraits théâtraux, à l’école agricole Mochtaher.

Voyage en Italie


Mais sa passion allait avoir le dessus. Il voyagea secrètement en Italie en 1918, avec juste quelque livres en poche.
Quatre ans plus tard, il dut rentrer en Egypte à la mort de son père, héritant de la part qui lui revenait de la  fortune laissée.
De la sorte, il put fonder une troupe théâtrale plus sérieuse que les petits groupes jouant en franco-arabe qui firent florès  à la fin de la Première Guerre mondiale et la révolution de 1919.
Le théâtre  Ramsès vit ainsi le jour, construit sur les décombres de la maison de cinéma Radio, avenue Imeddine. Il changa d’appellation par la suite pour devenir le théâtre Raihani.
Youssef Wahbi importa d’Italie  des équipements d’éclairage, des éléments de décor,des accessoires et des costumes.
Il a recruté sur le coup  les plus grands noms du théâtre égyptien de l’époque : Rose El Youssef, Hussein Riadh, Ahmed Allam, Menassa Fehmy et Mokhtar Othmane. Il choisit comme metteur en scène Aziz Aïd.

Première représentation théâtrale

Al Mejnoun (le fou) sera la première pièce jouée par sa troupe. La première représentation a été donnée le 10 mars 1923.
Youssef Wahby installa de la sorte de nouvelles traditions chez les spectateurs parmi lesquels on a vu pour la première fois la gent féminine, viendra ensuite  Ghadatou el Camélia (la dame aux camélias). La troupe  Ramsès ouvre la voie devant une réelle concurrence apportée par de nouvelles  troupes, mais aussi devant une véritable critique théâtrale sur les colonnes des journaux et revues spécialisés qui se multiplièrent.

Du théâtre au cinéma


Le genre du mélodrame  a été privilégié, d’autant que, grâce à un flair de vieux briscard, Wahby devina que c’était la meilleure façon d’attirer le maximum de fidèles.
Al jah et mouzaïef,  où Aziza Amir jouera pour la première fois sur scène, a été la première pièce théâtrale qu’il écrivit  lui-même.
Il allait multiplier la rédaction de textes théâtraux: Al Sahra, Awled Edhaouet, Awled el fouqara, Banat errif.
Au total, Youssef Wahby écrira une bonne soixantaine de pièces théâtrales. Notre bonhomme jouera avec un même bonheur les rôles dramatiques et ceux comiques, genre Loukandet el ons, Ostadh ellatafa, Charâa imeddine et Hamati tabour kamès.
Plusieurs monstres sacrés du quatrième art vont passer par la Troupe Ramsès :  Mahmoud El Melligui, Zeïneb Sedky, Menassa Fehmy, Hassen El Baroudi, Amina Rezk, Zouzou Nabil, Roukaya Khaled, Alaouia Gamil, Anouar Wajdi, Fakher Mohamed Fakher, Lotfi El Hakim et Rafia Echal…
Fondateur de la radio !

Youssef Wahby a fondé la radio de l’Egypte Royale  dans les bureaux de son frère Ismaïl Wahby, l’avocat installé avenue Farouk au Caire.
En 1930, il ouvre la Ville Ramsès, qui deviendra la ville d’Al Awkaf et construit les premiers studios de cinéma, une cité de distractions, une autre sportive et un cabaret. Il ouvrira également un autre théâtre dans lequel se produiront  la troupe de Mounira Mahdia, puis la troupe Néguib Rihani.
Comme on le constate, notre bonhomme a été un véritable précurseur de théâtre, accumulant les innovations avec un appétit insatiable.
Son empreinte avant-gardiste sera encore plus forte au cinéma dont il accompagna les premiers pas en Egypte.
En 1929, il a ainsi produit le premier film tiré d’une œuvre littéraire, Zeïneb, écrite par le grand auteur Mohamed Hassanine Heykel, réalisée par son compagnon d’enfance Mohamed Karim, avec pour principaux interprètes Bahiya Hafedh, Seraj Mounir, Daulet Abiadh, Zéki Rostom et Alaouia Jamili.
Le film a été tourné à Paris.

Premier film parlant !

Trois ans plus tard, il a produit Awled Edhaouet, le premier film arabe parlant, qui a été présenté pour la première fois au public le 14/3/1932.
Réalisé par Mohamed Karim, le film a réuni  dans les principaux rôles : Youssef Wahby, Colette Darny, Amina Rezk et Hassen Baroudi.


Le film a été tourné à Paris aussi, et visionné au Caire au cinéma Royal.

Mais son troisième film Al difaâ (la défense) a été tourné aux studios Wahby, dans la cité Ramsis. Il y a pris en charge et le texte et la réalisation.
En 1937, coup de théâtre, le film Al Majd El Khaled  (réalisation et production de Wahby, qui y a également joué) a rencontré un grand échec. Il a fait faillite à cause de ce «navet».
Mais Youssef Wahby s’est accroché et revint à la charge.
En 1948, le ministère de tutelle le désigne directeur de la troupe égyptienne, qui a pris par la suite le nom de Troupe nationale.


Dans sa longue carrière, le doyen du théâtre et du cinéma arabes a effectué la bagatelle de 40 voyages artistiques.


A la télévision, qui commença sa diffusion en 1960, il a enregistré 33 pièces de théâtre.
Youssef Wahby a été décoré d’un nombre impressionnant d’insignes : «Le prix Mussolini» en 1926, celui du Vatican en 1927, «Grand officier» au Maroc, ainsi qu’en Tunisie,  le «Riz d’or» au Liban en 1945 et le Cordon des arts en 1967 en Tunisie.
Il a été le premier artiste à hériter en Egypte du titre d’«artiste du peuple» (Fannen Echaâb) en 1972.


Youssef Wahby s’est marié à trois reprises : avec une artiste américaine qui se produisait sur les scènes de New York, puis avec Aïcha Fehmy et enfin avec Saïda Hanem.


Tahar MELLIGI          

Source : La Presse         

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net