Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 524
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 116
Jaquettes: 0
Les deux grandes écoles de cinéma, FEMIS et Louis-Lumière, offrent-elles le même type de formation Version imprimable Suggérer par mail
Cinéma, télévision, radio : ces trois univers font appel à des compétences très variées. Les écoles sont les plus nombreuses dans le secteur, mais l’université offre elle aussi quelques formations.

Que valent tous ces cursus spécialisés ? Un BTS est-il préférable à un DMA ? Quelle différence entre la FEMIS et Louis-Lumière ? Faut-il aller jusqu’au master ? Les réponses à vos questions.
Les deux grandes écoles de cinéma, la FEMIS et Louis-Lumière, offrent-elles le même type de formation et comment recrutent-elles ?

L’école Louis-Lumière, à Noisy-le-Grand (93), comme la Femis (autre appellation de l’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son à Paris) forment toutes deux aux métiers de l’image et du son. La seconde prépare également à la production, à la réalisation, au scénario, au montage, au décoret, au métier de scripte (recrutement tous les deux ans dans cette dernière filière). Les études durent trois ans à Louis-Lumière et quatre ans (en trois cycles) à la Femis. Les deux formations, publiques, sont sanctionnées par un diplôme de niveau master.

La formation de base, polyvalente est à la fois théorique et pratique, technique et artistique. A Louis-Lumière, la première année est surtout théorique, tandis que les deux suivantes prévoient des TP (travaux pratiques), des stages et la réalisation de films 16 mm et 35 mm. A la Fémis, le premier cycle, en tronc commun, porte sur des enseignements théoriques et se complète d’exercices vidéo, documentaires et d’écriture. Tous les élèves s’essayent à tous les postes au cours de la réalisation d’une fiction en 16 mm. Le 2e cycle vise à une spécialisation et le 3e cycle tourne autour du travail de find’études, où chacun intervient selon sa filière : l’élève réalisateur réalise un film, produit par un élève producteur, auquel participent, chacun à son poste, les étudiants de tous les autres départements. Par ailleurs, chaque élève effectue un travail personnel lié à sa spécialité.

Le concours. Les deux écoles recrutent chacune sur un concours d'entrée très sélectif, ouvert aux titulaires d’un bac + 2, de 27 ans maximum. A Louis-Lumière, on compte en moyenne 50 admis sur 700 candidats. A la Femis, toutes spécialités confondues, seuls 35 élèves sont admis à chaque rentrée sur plus de 1.100 candidats. Les concours dépendent des options choisies. Au programme, des tests, des épreuves écrites et orales pour Louis-Lumière ; une pré-admissibilité sur un dossier d'enquête, une épreuve d'admissibilité selon la section choisie, et enfin un oral public d’admission pour entrer à la Femis.



Véronique Trouillet

 

Source : http://www.letudiant.fr

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >


ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net