Advertisement

Recherche

Votre publicité ici

Sortie en salle

Le 19 novembre 2014

Sortie en France
5 novembre 2014

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Nos partenaires

 

 

 

----------------------------------

 

----------------------------------

----------------------------------
------------------------------
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 
 
 
 
 
  
     

 

 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage
Interviews
Rencontre avec Raja Amari sur son nouveau long-métrage ‘Daouaha’ Version imprimable Suggérer par mail
http://images.commeaucinema.com/galerie/166673_c66165b4f547d3f01dc064ddea8ccdfc.jpg" Mon film s’éloigne du social strictement parlant "

Par Hanène Zbiss          

Le dernier film de Raja Amari 'Daouaha' ou 'Secrets', actuellement en salles de cinéma à Tunis, à El Manar et à La Marsa, intrigue par son atmosphère noire, son style intimiste et son ton à la fois tragique et poétique.

La réalisatrice signe ici une œuvre qu’elle a voulu un voyage psychologique dans le monde intérieur de trois femmes recluses dans un château délabré, enfermées avec un secret de famille qui compromet leur existence. Leur rencontre avec le monde extérieur, grâce à l’arrivée d’un couple moderne et émancipé, signe chez elles une profonde remise en cause avant de permettre la révélation du secret et la libération du personnage principal, Aïcha.
 
Entretien avec Hafsia Harzi : En Tunisie, j’ai l’impression d’être chez moi Version imprimable Suggérer par mail
Entretien avec Hafsia Harzi : En Tunisie, j’ai l’impression d’être chez moi Elle a été révélée par Abdellatif Kechiche dans son film 'La Graine et le Mulet', ce qui lui a valu le César du meilleur espoir féminin en 2008. Elle a été repérée ensuite par une autre réalisatrice tunisienne, Raja Amari, qui lui a confié le rôle principal dans son film “Daouaha”. A seulement 23 ans, Hafsia Harzi, cette actrice d’origine tunisienne, enchaîne les grands rôles et les interprète à merveille. Elle est pleine d’énergie et de talent et son amour pour le cinéma est sans fin, au point qu’elle prépare actuellement son premier court-métrage.
 
Rym El Benna révèle ses "Secrets" cinématographiques Version imprimable Suggérer par mail
http://www.cinematunisien.com/images/rim-bennaRym El Benna, héroïne de «Dawaha» (Les secrets) de la réalisatrice tunisienne Raja Amari, assiste à la sortie de son film dans son pays natal après sa projection le mois dernier au Festival International du Film du Caire. Cette oeuvre a suscité une controverse majeure parmi les critiques et le public, pour ce qui a été qualifié «d'audace énorme» dans son abord des problèmes des femmes dans les sociétés arabe et musulmane.

El Benna a pris le temps, sur un agenda chargé, de parler à Magharebia du film et de son rôle provocateur.
 
Rencontre avec le comédien et metteur en scène Selim Daw Version imprimable Suggérer par mail
Quand un Palestinien traite de l'universel
Histoire d'automne, la pièce palestinienne, conçue par Amir Nizar Zaabi, abordant subtilement le sujet de la vieillesse, a enchanté et comblé, les vendredi 13 et samedi 14 novembre, un public nombreux.
Une scénographie épurée et un texte à l’humour piquant signé Aldo Nicolaï pour un jeu authentique et admirable des trois comédiens interprétant pour l’occasion les rôles de trois retraités, Salwa Naqqara, Souheil Haddad et Selim Daw. Une fois les acclamations et les félicitations terminées, l’émotion passée et les costumes changés, Selim Daw, comédien, metteur en scène et directeur général du Théâtre El Maydan de Haïfa, a bien voulu nous accorder ce petit entretien.


 
«Zarzis» de Mohamed Zran: «Face à face entre tradition et modernité» ! Version imprimable Suggérer par mail
http://www.infotunisie.com/wp-content/uploads/2009/10/mhammed-zran2-225x300.jpgAyant suivi un parcours scientifique à Paris en matière de sciences cinématographiques, le réalisateur tunisien, natif de Zarzis en 1959, Mohamed Zran a dans son gibier plusieurs courts et longs métrages, fiction et documentaires, dont les deux longs métrages « Saida » (1996) et « le Prince » (2004). Depuis, il n’a pas cessé de faire preuve de création et de professionnalisme. La preuve en est le prix du meilleur réalisateur pour son film documentaire « Zarzis », au festival cinématographique international du Moyen-Orient d’Abou Dhabi.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante > Fin >>

Résultats 10 - 18 sur 53


Vos critiques

Critique de la semaine

Dowaha, de Raja Amari
Par Hédi Dhoukar

Bande annonce

 
 

Warda de Mahmoud Jemni

cinematunisien.com sur facebook

Rejoignez notre groupe cinematunisien !

CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

Powered by  MyPagerank.Net