Advertisement

Rejoignez-nous !

Propulsé par HelloAsso

Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Interviews
L'entretien du lundi : Selma Baccar (cinéaste et membre de l’Assemblée constituante) Version imprimable Suggérer par mail

 Neila GHARBI — La Presse | Publié le 07.05.2012

Pour un projet de société équilibrée

 


Figure emblématique du 7e Art en Tunisie, la réalisatrice et productrice pour le cinéma et la télévision Selma Baccar est également, aujourd’hui, membre de l’Assemblée constituante, représentante du Pôle Démocratique Moderniste (Gouvernorat de Ben Arous).

 

Militante féministe, depuis le temps où elle faisait ses premiers pas au sein de la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs (Ftca – Club d’Hammam-Lif), elle défend la cause des femmes tunisiennes et leur lutte pour la liberté et la dignité.

 
Abir Bannani (actrice) : on ne peut pas démarrer à la cinquiéme vitesse... Version imprimable Suggérer par mail
http://www.facebook.com/profile/pic.php?oid=AAAAAQAQjJIi2sMd64hL-ew_Z_bgUQAAAAkKn_eyvWrG9j9B1znkyFAp&size=normalJeune, belle, spontanée, forte de personnalité, Abir Bennani, a su attirer l’attention des réalisateurs avec son jeu naturel et sa beauté de corps et d’âme. Prochainement, elle sera sur les écrans du cinéma à Paris à côté de la grande artiste Claudia Cardinale dans le film du réalisateur Mehdi Ben  Attia. Abir Bennani nous a accordé cette interview pour nous parler du film, de son rôle, du cinéma tunisien…

 
RENCONTRE AVEC HABIB ATTIA (CINETELEFILMS) Version imprimable Suggérer par mail

http://www.jeunestunisiens.com/upl/raja_farhat.JPG2010-02-20 04:51:03

Optimisme et détermination


Il est un des plus jeunes producteurs tunisiens, mais il est à la tête d’une des plus anciennes sociétés de production. Celle qui a misé sur la nouvelle vague du cinéma tunisien, «Cinétéléfilms».

Habib Attia n’est pas uniquement le fils de…

 
Rencontre avec Raja Amari sur son nouveau long-métrage ‘Daouaha’ Version imprimable Suggérer par mail
http://images.commeaucinema.com/galerie/166673_c66165b4f547d3f01dc064ddea8ccdfc.jpg" Mon film s’éloigne du social strictement parlant "

Par Hanène Zbiss          

Le dernier film de Raja Amari 'Daouaha' ou 'Secrets', actuellement en salles de cinéma à Tunis, à El Manar et à La Marsa, intrigue par son atmosphère noire, son style intimiste et son ton à la fois tragique et poétique.

La réalisatrice signe ici une œuvre qu’elle a voulu un voyage psychologique dans le monde intérieur de trois femmes recluses dans un château délabré, enfermées avec un secret de famille qui compromet leur existence. Leur rencontre avec le monde extérieur, grâce à l’arrivée d’un couple moderne et émancipé, signe chez elles une profonde remise en cause avant de permettre la révélation du secret et la libération du personnage principal, Aïcha.
 
Entretien avec Hafsia Harzi : En Tunisie, j’ai l’impression d’être chez moi Version imprimable Suggérer par mail
Entretien avec Hafsia Harzi : En Tunisie, j’ai l’impression d’être chez moi Elle a été révélée par Abdellatif Kechiche dans son film 'La Graine et le Mulet', ce qui lui a valu le César du meilleur espoir féminin en 2008. Elle a été repérée ensuite par une autre réalisatrice tunisienne, Raja Amari, qui lui a confié le rôle principal dans son film “Daouaha”. A seulement 23 ans, Hafsia Harzi, cette actrice d’origine tunisienne, enchaîne les grands rôles et les interprète à merveille. Elle est pleine d’énergie et de talent et son amour pour le cinéma est sans fin, au point qu’elle prépare actuellement son premier court-métrage.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 37 - 45 sur 84


 

Powered by  MyPagerank.Net