Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 
 
 

 

 

 

 


 


 

 

 
 
 
 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 524
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 59
Jaquettes: 0
Interviews
NADIA EL FANI : «La chimiothérapie sera longue pour guérir du cancer intégriste» Version imprimable Suggérer par mail

 Cathy Macherel — Tribune de Genève du 20 mars 2015.

La réalisatrice franco-tunisienne Nadia El-Fani est de passage à Genève, dans le cadre du Festival du film oriental qui diffuse deux de ses films. Sa réaction et son analyse suite aux tragiques événements de Tunis.

 

 
Fathi Akkari, universitaire et metteur en scène tunisien Version imprimable Suggérer par mail

«La question fondamentale qui m’interpelle est la pédagogie de la création»

Faiza MESSAOUDI — Le Temps du Jeudi 12 Mars 2015.

Fathi Akkari est l’un des vétérans du théâtre tunisien. Il est praticien, enseignant à l’Institut de l’Art Dramatique et metteur en scène. Sa dernière création est une pièce intitulée les sentiers de la lune, produite par le centre d’art dramatique du Kef et dont l’avant-première a été récemment donnée dans un premier temps au Kef ensuite à Tunis. Il a réalisé ce projet théâtral en se basant sur des recherches rapprochant théâtre et mysticisme. Comme la fête internationale du théâtre s’approche (le 27 mars), nous avons pensé à aborder, en avant goût, des questions relatives à l’écriture dramatique en Tunisie.

 

L’homme du théâtre Fathi Akkari a été au rendez-vous.

 

Interview.

 

 
Fatma Bchini, l'exemple de jeune femme dévouée Version imprimable Suggérer par mail

 Par Nawel Bizid — foliomania.com — 09/03/2015

Fatma Bchini, 25 ans, interne en médecine. Son amour pour le cinéma l'a poussée à rejoindre Fédération Tunisienne des Ciné-clubs (FTCC) pour qu'elle gravisse rapidement l'échelon et devienne secrétaire général de la fédération.

 

Pour elle, la médecine comme le cinéma, ce sont pour elle deux arts qui ne cessent de façonner sa vie.


 

 
Entretien avec Nawfel Saheb Ettaba : Le cinéma, une vocation Version imprimable Suggérer par mail

 Propos recueillis par Narjès TORCHANI — La presse du 26-01-2015

 

Comment est né votre intérêt pour le cinéma ?

Je dirais qu’il y a d’abord une vocation. Elle ne se révèle pas toujours facilement, elle est souvent cachée. Depuis tout petit, ma mère m’emmenait dans les salles de cinéma, toutes les semaines. Je suis parti faire des études en sciences physiques au Canada et là-bas, j’ai fait la connaissance du directeur photo Philippe Lavalette qui m’a fait aimer la caméra.

 

 
Hassen Allilèche, Secrétaire général du FIFEJ de Sousse - 14/11/2001 Version imprimable Suggérer par mail

 Co-fondateur en 1991 avec Néjib Ayed du Fifej (Festival international du film pour l’enfance et la jeunesse) de Sousse, Hassen Allilèche est aujourd’hui Secrétaire général de la biennale. Entre deux problèmes d’intendance à régler, une copie de film qui se fait attendre et un forum qu’il doit animer, il a malgré tout trouvé quelques minutes pour répondre à nos questions.

 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivante > Fin >>

Résultats 19 - 27 sur 81


CINE CLAP

Tournage Chronique d’une agonie, un nouveau film de Ayda Ben Aleya

Mahrez KAROUI - (La Presse).
 Rêves et désenchantement

On n’a pas encore eu…     Lire la suite...

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net