Rejoignez-nous !

Propulsé par HelloAsso
Sample Image
Rencontres Cinématographiques
de Hergla du 25 au 30 août

Recherche

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

NOS PARTENAIRES

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Films Tunisiens

Court métrage
Long métrage

Stats

Films: 599
Critiques: 2
Bandes annonce:
Commentaires: 52
Jaquettes: 0
Critiques
´Tezaª de Haile Gerima (Ethiopie) Version imprimable Suggérer par mail
Critiques

http://www.dw-world.de/image/0,,3597243_1,00.jpgDe l'Ethiopie, le retour du grand réalisateur Haile Gerima avec ce long métrage troublant sur la situation de son pays, une réflexion juste et un regard lucide à travers l'histoire d'Anberber. 

 

 

 
´Ein shamsª díIbrahim El Batout (Egypte): La descente aux enfersÖ Version imprimable Suggérer par mail
Critiques
Dérangeant. «Ein shams», un excellent film égyptien qui coupe avec tous les poncifs véhiculés depuis des années par les cinéastes égyptiens et qui ont «submergé» le cinéma arabe.  Un grand film qui annonce le renouveau.
 
Focus sur un film "Redacted" : Le chaos des images Version imprimable Suggérer par mail
Critiques
Quel cinéphile ne connaît pas Brian de Palma ? Son œuvre est considérée comme l’addition d’un ensemble d’expérimentations sur les images du cinéma, sur le dernier des grands récits hollywoodien et sur la mémoire du spectateur.
 
Paroles d'Ècrivain : Dans l'antre du 7Ëme art... Version imprimable Suggérer par mail
Critiques
" Le cinéma c'est une industrie, mais malheureusement, c'est aussi un art ", Jean Anouilh.
A l'heure où la capitale Tunis vit sous les projecteurs des Journées cinématographiques de Carthage, on ne peut que suivre le mouvement d'un tel événement.
 
L'autre moitié du ciel de Kalthoum Bornaz Version imprimable Suggérer par mail
Critiques
Sur nos écrans, cette semaine, un film tunisien. L’autre moitié du ciel de Kalthoum Bornaz, la réalisatrice de Keswa qui, dix ans après, signe un nouveau long-métrage, le thème aussi.

Dix ans après Keswa, Kalthoum Bornaz signe un nouveau long-métrage, L’autre moitié du ciel. Autant le dire tout de suite, il y a une évolution sensible dans la narration filmique par rapport à Keswa.
Le propos y est beaucoup plus ramassé et distinct. Avec peu de moyens, la réalisatrice a su sauver l’image qui roule sur une bande-son très réussie.
L’histoire se déroule dans une famille composée d’un père, d’une soeur et d’un frère.
Un père peu prolixe et presque taciturne avec ses enfants et dont la tendresse est carrément absente. Un père (Younès Ferhi) qui ne ferme pas ses battants à double tour que sur la tendresse mais aussi sur sa défunte épouse. Ases enfants, il n’en parle jamais. Même sa tombe est de l’ordre de l’inaccessible pour sa progéniture.
 
En attendant les JCC Version imprimable Suggérer par mail
Critiques

Bilan de la saison

La prochaine session des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) marquera le démarrage de la nouvelle session culturelle et particulièrement cinématographique. C’est l’occasion de faire le bilan de la saison qui s’achève.
 
Question C : On aura fait le tour Version imprimable Suggérer par mail
Critiques

Question C, comme Cinéma : le cinéma tunisien a-t-il de beaux jours devant lui ?


On ne peut échapper à la question. Et en même temps, on aurait tendance à ne pas vouloir se la poser tant la réponse nous semble parfois évidente, quand on considère tout ce qui se passe et l'évolution des choses, si évolution il y a.

 
Au Cinémafricart : L'autre moitié du ciel de Kalthoum Bornaz «Et le scénario» ? Version imprimable Suggérer par mail
Critiques

Le premier film tunisien sorti après «L’accident» de Ferchoui depuis avril dernier. Jouant dans une salle seulement, le Cinémafricart, «L’autre moitié du ciel» est forcément, en tant que production tunisienne, un événement…



Dans «L’accident», Sana Kassous et Younès Ferhi étaient mari et femme. Rapports tendus, couple qui se délaisse. Dans le film de Bornaz, ils sont père et fille.

 
Un nouveau film tunisien attire l'attention sur la loi sur l'héritage Version imprimable Suggérer par mail
Critiques
http://www.magharebia.com/cocoon/awi/images/2008/10/08/081008feature-1photo1.jpgUn nouveau film tunisien assez controversé attire l'attention sur la manière dont la loi islamique détermine la répartition de l'héritage en fonction du sexe des héritiers. A la veille de la sortie de son film, la réalisatrice est sous le feu des critiques pour avoir soulevé la question des droits d'une fille.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivante > Fin >>

Résultats 85 - 98 sur 111


 

ECOUTEZ FRANCE MAGHREB 2

Powered by  MyPagerank.Net